AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Intruder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyVen 5 Juil 2013 - 15:24
J'écrirais la suite demain. Intruder - Page 2 643906248 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptySam 6 Juil 2013 - 10:36
Chapitre 6 est enfin là !




Intruder


Chapitre 6



Je me réveillais suite à une courte nuit de sommeil. On apercevait déjà les quelques rayons de soleil, illuminant le ciel morose, faisant ressortir ma mélancolie. Je n’arrivais pas à pleurer, je n’arrivais pas à faire sortir les larmes de mon corps, bien que ma tristesse s’amplifie. Etre enfermé entre quatre murs grillagés n’était pas jovial. A un tel point que je ne trouvais pas le courage de me lever.

Je supposais qu’Eléone n’était pas encore éveillé. Je pris mon courage à deux mains et me relevai, faillant perdre l’équilibre. Je regardai aux alentours, plutôt calme. J’entendais quelques bruissements, venant sans doute des cages voisines.

J’étais traumatisée par tous ces évènements passés la veille. Surtout le fait de savoir qu’il y avait peu d’espoir que je retrouve mes deux amis… Les humains ne nous avaient encore rien donnés à manger, tandis que mon ventre criait famine depuis plusieurs heures, même jours.

Je m’assis posément, près du grillage, attendant la quelconque visite d’un humain qui voudrait bien nous nourrir. Bien que les chances soient faibles.

Je ne pouvais tenir sans aucune nourriture. Ma faim avait tout de même des limites.

Quelques heures plus tard, j’entendis les bâillements d’Eléone, me faisant sortir de mes sombres pensées. Des humains passaient et repassaient devant la cage, nous jetant un simple coup d’œil avant de passer leur chemin. Je n’entendais qu’un mot sortir de leur bouche, se répétant continuellement dans ma tête : zoo. Que signifiait ce mot ?  Un mot inconnu d’après mes connaissances. J’avais beau chercher, il ne me disait rien qui vaille.

Soudainement, un homme arriva, une bassine à la main. Il entre-ouvrit la porte grillagée et balança sans grande importance quelques morceaux de chairs. Je me jetais sur ceux-ci, les reniflant avant de m’empiffrer des quelques bouts.

Eléone me stoppa net, m’en prenant quelques uns avant que je ne les engloutisse tous, je lui jetais un regard méprisant avant de reprendre mon action précédente.

Ma faim apaisée, j’avais désormais soif. Décidément rien n’allait pour le mieux.
Des enfants humains passaient et repassaient devant l’enclos. Ils secouaient le grillage en hurlant à tu tête : « Eh oh ! Les lions, réveillés vous, vous n’êtes pas drôles ! » Ou bien « Ils sont moches et pas gentils. » Bref, des choses dans ce genre là.

Si je pouvais leur en mettre une, je l’aurais fait depuis longtemps. Ils n’avaient aucun respect pour les animaux, ne nous laissaient dormir tranquille... Une horreur. Un nouvel enfant arriva devant l’enclos et se stoppa. Il semblait jeune et immature. Il cria alors, comme tous les autres :

« Eh le lion, viens ! Mais viens ! Maman, il ne veut pas venir. J’les aime pas ! »

Je m’avançai vers le grillage, exaspérée. Je me mis sur mes pattes arrière, m’équilibrant en m’appuyant contre la porte grillagée. Je lui rugissais à la gueule, prise de colère et espérant le faire fuir le plus loin possible. Le jeune homme recula, l’air apeuré. Je me remettais sur mes quatre pattes, fière de lui avoir fait peur. Sa mère l’attrapa par le bras et l’emporta loin de l’enclos en ruminant quelques paroles incompréhensible.

Je m’assis près du grillage, observant les alentours. J’entendais alors un rugissement. Je le reconnu à l’instant même ou je l’entendis. C’était sans aucun doute Alfa qui m’interpellait. Alors je repris espoir, ils étaient encore là. Du moins lui y était. J’avais tellement l’envie de les retrouver, que ma force revint. Je me sentais plus puissante, prête à enfin sortir d’ici. Je rugissais à mon tour, lui faisant comprendre que j'avais entendu son appelle. J’inspectais mes alentours. J’eu une idée.

Je me précipitai dans un coin de l’enclos, montant sur un rocher assez haut. Je n’avais qu’une chance de sortir d’ici, si je ne réussissais pas s’en était fini de moi. Etant sur le rocher, je m’apprêtais à sauter, prenant mon courage à deux mains. Je prenais de l’élan sur mes pattes arrière et sautais…

Je failli percutée le grillage, qui m’érafla seulement la peau.  Je retombai sur le dos, faillant perdre connaissance en subissant l’énorme choque. Je valsai sur le côté, essayant de me stopper.

Voilà ma vengeance contre Eléone, il allait rester enfermé ici toute son existence.

J’étais hors d’haleine, cherchant à me relever. Autour de moi se trouvaient que des cages grillagées ou entourées de verre.

Je reniflai le sol, cherchant une piste pour le retrouver. Par chance, je voyais sa cage, non loin de celle où j’étais. Je l’avais repérer car Alfa attendait dedans, je le voyais. Je me précipitai vers celle-ci. Les hommes hurlaient, étaient affolée en me voyant. J’essayais de me faire discrète, mais difficilement. Alfa me vit alors, il rugissait, je l’entendais dire joyeusement : « Orient ! Orient, elle est là, elle est en vie ! ».

Je fus soulagée, Orient était lui aussi en vie. Je le voyais apparaître au côté d’Alfa, semblant lui aussi soufflé un bon coup, étant soulagé. J’arrivais vers l’enclos, essoufflée. Il ne restait plus qu’à les faire sortir et malheureusement la cage n’était pas disposée pareille.

« Comment allez-vous faire pour sortir ? Demandai-je en pleine réflexion.
- Je sais. Nous on ne peut pas le faire de là ou on est, mais les hommes le font bien, alors tu peux réussir.
- Quoi ? Dis-moi vite, il n’y a pas de temps à perdre.
- Là, il y a une sorte de serrure. Regarde, il faut faire pivoter la barre et la tirer sur ta droite. »

Je regardai la serrure, réfléchissant à ce qu’il venait de me dire. Il y avait bien une barre en fer, je tentais de la faire pivoter, difficile avec nos pattes velues. Un homme arriva affolée. Je l’entendais crier derrière moi.

« Mais, qu’est-ce qu’il fait lui ! Le grand filet, vite ! Il nous faut des seringues, ou un gaz soporifique, dépêchez-vous ! »

Je ne comprenais pas ces paroles, mais je paniquais. Je savais que si je n’allais pas plus vite, un malheur arriverait. J’essayais en vint de pivoter le fer. Après quelques minutes d’essais, la barre pivota.

« Tire là maintenant, vite ! M’indiqua Alfa, d’une voix inquiète. »

Je la tirai vers la droite, mais ma patte glissait à chaque nouvel essai. Un homme arriva un fusil à la main, ma panique s’amplifia. Je tirai de toutes mes forces, avant d’enfin y arriver.

Alfa et Orient poussèrent la grille précipitamment, on se mit à courir le plus vite possible pour échapper aux seringues et au gaz soporifique. Un gigantesque portail se dressa devant nous, ouvert. Nous le passâmes sans nous stopper.

Nous arrivâmes alors dans un endroit peuplé d’humains. De grandes bâtisses en bétons entouraient l’endroit.  



Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies



_________________


Dernière édition par Mayrine le Mar 9 Juil 2013 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 7 Juil 2013 - 15:33
Juste pour vous faire plaisir, je le met tout de suite, mais je voulais attendre demain...

Chapitre 7, action !




Intruder


Chapitre 7



Nous galopions tous les trois à vive allure, dévalant les moindres pentes et esquivant les moindres obstacles qui se trouvaient sur notre chemin. J’étais hors d’haleine, mais ne m’arrêtais pas, quelques soient les circonstances. Je reprenais une bouffée d’air frais avant de percutée un passant, qui tomba à terre. Je me reconcentrais, sans me soucier de lui, sur ma trajectoire. Je suivais Alfa qui nous menait, sans contester. Je me concentrais juste sur lui et la route à suivre. Nous étions sans doute perdus, nous le savions, mais il ne fallait pas s’arrêter tant que nous n’étions pas à l’abri des dangers.

Notre allure commençait à ralentir. Nous croisions toute sorte d’humains, plus terrifiants les uns que les autres. Sur nos abords se trouvaient des bâtisses, bordés par de fins trottoirs. Au milieu d’entre eux, là où nous courrions, une route goudronnée. La chaleur était tellement abondante et désagréable que le goudron nous brûlait les pattes au moindre effleurement.

Alfa prit alors une rude courbe, je failli déraper mais je me rééquilibrais à l’aide de mes griffes. Nous finîmes par arrivée dans un grand parc verdoyant où se trouvait peu de monde. Nous interrompîmes notre course ici, et nous calâmes assis contre un chêne, épuisés. Alfa regarda aux alentours, vérifiant certainement que personnes ne nous suivaient.

Je tentai de reprendre une respiration constante, mais j’étais essoufflée par cette course poursuite quelque peu endurante. Ma respiration finit par se calmer au bout de deux longues minutes. Alfa semblait pensif, il inspectait les lieux et était aux aguets.

J’étais assoiffée, encore pire que dans la matinée. Malgré ma faim apaisée, je ne me sentais pas bien. La fatigue et la déshydratation ne me faisait pas bon effet. Mon ventre me paraissait noué, mais je ne savais pourquoi. Nous étions à l’abri du danger, personne ne nous voyait. Il n’y avait donc aucune raison de s’inquiéter.

Orient semblai inquiet. Je le fixai, surveillant à ses alentours, vérifiant qu’il ne soit pas en danger. Les avoir perdu deux fois de suite m’avaient bien suffi. Je ne me sentais pas de les perdre une troisième fois. Enfin, j’appréhendais car on dit toujours ; jamais deux sans trois…

Je commençais à somnoler, mais Alfa me réveillant en sursaut, je tentai alors de ne pas me rendormir, malgré mon épuisement. Orient restai coucher entre nous deux, tandis qu’Alfa restai sur ses gardes. Je comprenais parfaitement qu’il veuille surveiller notre planque, mais de là à ne même pas nous laisser nous reposer quelques minutes…

Un bruit retenti alors, semblant proche. Je redressai mes oreilles, tentant d’identifier le bruitage. Alfa se mit tout à coup sur ses gardes, mais restai pensif. Soudain on perçu une ombre se rapprochant. Je ne distinguais pas réellement la forme. Orient se cala contre moi, tentant de se rassurer.

« C’est quoi ça ? Chuchota-t-il.
- Je ne sais pas. Chut, finis-je par répondre. »

Soudain l’énergumène apparut face à nous. Il était imposant et couvert de plume marron. Un oiseau. Plus précisément un aigle. Je l’observai, tentant de ne pas bouger.

« Vous faites quoi dans mon parc vous ? Demanda l’étranger d’une voix féminine. L’étrangère.
- Euh… Ben, je ne sais pas vraiment, rétorquai-je.
- Ah oui, je vois tu as l’air vraiment sûre, railla-t-elle. »

Alfa tenta de se calmer, mais je sentais que les battements de son cœur accéléraient. Il soupira :

« Dites, vous ne connaissez pas l’Afrique ? On voudrait rentrer chez nous.
- On ait en France mon coco, ça m’étonnerai que tu arrive à rentrer chez toi. Et puis, les félins comme vous trois n’on rien à faire ici.
- On est sortit d’un… zoo, il me semble que ça se nomme comme ça. »

Elle semblait songeuse. Je tentai alors d’en savoir plus à son propos :

« Tu te nommes comment ?
- Jeanne. Et vous trois, c’est comment ?
- Moi c’est Orianne, voici Alfa, et le petit c’est Orient.
- Alfa ? C’est sympa comme prénom. »

Il ne réagi pas.

Il fallait que l’on trouve un moyen de sortir de cette ville. Peut-être connaissais-t-elle la solution, c’était un oiseau, elle volait, donc elle saurait certainement nous dire. Elle avait certainement déjà survolée la terre entière. Elle nous saurait donc d’une grande aide pour la suite.

« Tu pourrais nous aider à ce qu’on rentre chez nous ?
- En quel honneur ?
- Hum. L’honneur de nous rendre heureux ? proposai-je, pas très sûre de moi.
- Mouai, ça me va. Mais je préviens juste, ici on est à Toulouse. En gros, vous êtes à douze mille trois cent cinquante kilomètres de votre pays natal. Ça vous va quand même ?
- On fera de notre mieux pour rentrer chez nous. »

Je voyais Alfa, restant bloquer sur le nombre de kilomètres qu’il nous faudrait parcourir. Jeanne semblait quand à elle joyeuse. Elle n’avait pas l’air d’être trop compliqué, et semblait du moins courageuse. Je ne pris même pas la peine de lui demander par où nous allions aller, qu’elle se mit à survoler le parc dans notre direction opposée, en nous faisant signe de la suivre.

Je ne sais pas où elle nous emmenait, mais nous la suivions sans contester ses ordre ni la direction qu’elle nous imposait.


Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies






_________________


Dernière édition par Mayrine le Mar 9 Juil 2013 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 7 Juil 2013 - 16:18
C'est toujours aussi bon hihi

mais par contre ici « Je ne me sentais pas de les perdre une troisième fois. » il manquerait pas un mot par hasard? Razz & dans les chapitres précédents, fait attention, tu fais souvent allusion à des mains, les félins n'ont que des pattes. :3

J'attend la suite avec impatience ♥️

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
Intruder - Page 2 ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 7 Juil 2013 - 16:27
Zouue a écrit:
mais par contre ici « Je ne me sentais pas de les perdre une troisième fois. » il manquerait pas un mot par hasard?Razz 
Ah, non il ne me semble pas... x)

Ah bon, j'ai mis mains ? Je vais changer.

J'espère être vite inspirée pour le chapitre 8 alors. Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmic
Cosmic
Messages : 202
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Valendrie et Belidos fufufu

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 7 Juil 2013 - 22:53
Histoire originale. Du moins à mes yeux, c'est la première fois que je lis une histoire où les protagonistes ne sont pas des êtres humains. C'est un point de vue intéressant. Le vocabulaire est assez riche et les champs lexicaux bien utilisés. En clair, ça se lit tout seul et c'est fluide dans l'ensemble.
Ta bête noire reste essentiellement la conjugaison mais les fautes, ça peut se corriger Smile
A suivre au prochain chapitre ^^

_________________
Cliiique pour lire No Hope Without Future ♦️ Admire le BG *o*
De l'action, un peu d'humour et une petite pointe d'émotion ♥️
Et si tu as envie de t'amuser un peu, clique sur le lien www là en bas x)
Intruder - Page 2 Epfcnh10
Azyyyy cliiique - Site pour NHWF annulé finalement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicarena.forum2jeux.com/
Ariess
Ariess
Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 20
Localisation : Nord

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 8 Juil 2013 - 0:01
J'aime beaucoup ton style Surprised
Rare d'écrire comme ça à onze ans Very Happy
En tout cas continue, j'ai très envie de savoir la suite ! *-*

Les chapitres sont trop courts à mon goût mais tout est subjectif xD
Ensuite comme cela t'a été dit attention aux fautes Smile

Bonne continuation Wink

_________________
Intruder - Page 2 3380235140
Présence quelque peu réduite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cocktail-graph.com
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 8 Juil 2013 - 0:18
Merci Ariess !
C'est vrai que j'essaye souvent d'écrire des chapitres plus long, mais j'ai vraiment du mal...

Mon plus gros point faible est bel et bien la conjugaison, j'ai jamais eu de bonne note en conjugaison en cours de français... sisi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 8 Juil 2013 - 8:25
Hello ! o/
Alors ton histoire, je l'aime beaucoup ça ne change pas. ;)Il y a juste une chose qui a retenu mon attention :
Citation :
Nous finîmes par arrivée dans un grand parc verdoyant où se trouvait peu de monde. Nous interrompîmes notre course ici [...].
Ce n'est pas ici qu'il faut mettre mais . Ici est à utiliser dans le discours direct. Dans un récit au passé, on utilise donc . C'est pareil pour les mots aujourd'hui, maintenant,... on les remplace par ce jour-là, à ce moment-là, etc.

Sinon, pour le développement de ton histoire, je trouve que les deux chapitres précédant le septième (le dernier), avaient énormément d'action comparé à ceux du début. La pause qu'offre le dernier chapitre permet de laisser tes félins souffler et nous avec. (Enfin après ça c'est moi qui compatis tout le temps, ça reste donc un avis subjectif.)

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 2 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 8 Juil 2013 - 9:30
Ah oui, merci, je corrigerai tout à l'heure.
En plus Cosmic m'a corrigé mon texte, donc je ferais en même temps.

Et merci !
C'est vrai que c'est quand même plus accrocheur quand il y a de l'action. Enfin, ça dépend des livres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMar 9 Juil 2013 - 12:53
Le chapitre 8 est enfin arriver !
Le voici :




Intruder


Chapitre 8



Nous parcourions la ville de Toulouse, empruntant des ruelles peu fréquentées du centre-ville, tentant d’échapper aux yeux des humains. Jeanne nous précédait.
Orient avait, à ce moment-là, du mal à nous suivre, je tentai de ralentir mon rythme pour revenir à ses côtés. Quant à Alfa, il suivait Jeanne de près. Orient grimaçait de douleur, je lui lançai un regard inquiet, espérant qu’il n’y ait rien de grave.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Lui demandai-je prise d’inquiétude.
- Rien, ne t’inquiète pas, c’est la fatigue, annonça-t-il hors d’haleine. »
Je lui accordai un regard approbateur, ainsi que de la compassion, tandis que nous tracions notre route, suivant toujours les étroites ruelles dallées de pierres jaunâtres.

Nous accédions alors à une grande place. Nous nous arrêtâmes avant de pénétrer sur celle-ci. Elle était bondée d’humains, enfants comme adultes. Recouverte de dalles blanches jaunis par le temps. Quelques arbres étaient plantés aux abords de la place, illuminant le paysage lugubre. Les habitats étaient construits de briques rouges, « Une tradition à Toulouse, nous avait confié Jeanne. ».

Pour ce qui est du ciel, il était nuageux. Aucuns rayons ne le parcouraient. Il en restait morose. Tout de fois, aux abords des nuages, on percevait une infime touche de luminosité rosée.

L’impasse finit par se dégager peu à peu des humains qui la peuplaient précédemment. Ils se dirigeaient tous vers une seconde place, se trouvant un peu plus loin vers l’horizon, où s’installait un marcher. Nous en profitions alors pour traverser la chaussée, afin de rejoindre une étroite sente de terre.  Nous courions sans arrêts, échappant aux yeux des humains. La sente nous guida droit vers une prairie dont l’herbe ne poussait qu’à certains endroits.

Nous nous engagions donc sur ce bout de terrain. Quelques bruyères poussaient sur celui-ci. Apparemment, personne ne s’aventurait dans cet endroit délabré. Ca pouvait se comprendre… Mais nous n’avions pas réellement le choix.

Certains corbeaux venaient picorer les quelques graines qui n’avaient sûrement pas réussi à germer par le manque d’eau et par cette terre peu nourrissante.

L’herbe était desséchée à certain endroit. A l’orée du champ, une route de terre traçait un chemin vertigineux et semblable à un étroit talus.

Notre lassitude se faisait ressentir dans nos pas lourds et hésitants.  Nous étions à quelques mètres de sortir de la prairie, tandis que la fatigue rongeait nos muscles.

« Il commence à être tard, ce serait bien de reprendre des forces pour demain, insinuai-je, tentant d’être persuasive.
- Tu rigoles, le crépuscule vient tout juste de se montrer, énonça Jeanne. »

Je laissai paraitre une faible moue sur mon visage. Ma fatigue ne faisait que s’amplifier à chaque nouveau pas. Orient me scrutait, certainement impatient de dormir.

« Moi je ne continuerais pas ainsi, Orient et moi sommes bien trop fatigués pour continuer notre chemin, annonçai-je aux deux autres.
- Bien, alors dormons. Mais demain, levé tôt à l’aube ! rétorqua Alfa. »

J’expirai, soulagée de pouvoir enfin apaisée ma fatigue. Nous trouvâmes un peu plus loin, à l’orée d’une petite forêt un coin tranquille. Nous étions protégés par un rocher imposant. Nous nous couchâmes donc derrière celui-ci. Orient s’était installé à mes côtés, fermant déjà ses paupières.  

Je tentai de dormir, mais quelque chose me tracassait. Surement le fait d’être loin de mon pays natal… J’étais pourtant exténuer par ses heures de marches et de courses poursuites épuisantes.

Le crépuscule disparaissait peu à peu, laissant place à la nuit. Le ciel noir était constellé d’étoiles. Je commençais à somnoler, ayant du mal à garder mes yeux ouverts. Je finis par m’endormis au bout d’un certain temps d’épuisement.

Une douce brise soufflait sur mes tempes. La fraicheur du vent était agréable pour un réveil. L’aube venait de se lever, mais je n’avais pas le courage de me relever. C’était la première fois depuis que nous avions quitté l’Afrique que mon sommeil était si satisfaisant. Je m’étirai dans un moment de bâillement, n’étant pas tout à fait éveillée. Cette nuit m’avait réellement vivifiée.

Alfa dormait encore paisiblement, ainsi que Jeanne, s’étant installée à ces côtés. Ce rapprochement ne me plaisait pas vraiment, mais il fallait faire avec si nous voulions rentrer chez nous.

Je repris un peu de courage et me levai, atteignant le sommet du rocher. Le vent frappa mon visage. J’observai l’horizon, les rayons de soleil le parcouraient et tintaient le ciel d’une couleur rosée. Je me retournais, voulant réveiller Orient pour ne pas qu’il manque ce spectacle.

Je m’en allais donc derrière le rocher, espérant le trouver couché. Mais pour la seconde fois depuis que je le connaissais, il n’y était pas. Je me mis à rire nerveusement, balayant le paysage des yeux.

« Orient, ne me refait pas ça… Chuchotai-je anxieuse. »

Une nouvelle fois, aucune réponse ne me parvenait. Ma panique refit surface, mais cette fois, c’était bien réel. Orient avait disparu.

Je réveillai Alfa en sursaut, lui expliquant la situation. Il sembla lui aussi prit de panique. Il réveilla Jeanne à son tour. Je fouillai les moindres recoins, espérant encore le retrouver.

Alfa inspectait ses alentours. Mon ventre restait noué, pire qu’avant. Je retournai vers la prairie, scrutant le paysage. Je ne le trouvai nulle part. Je ne savais plus où chercher, je ne savais pas où j’allais le retrouver, ni si j’allais le retrouver un jour.

« Jeanne, vole plus haut et dit moi si tu l’aperçoit quelque part ! Lui ordonnai-je. »
Elle acquiesça et vola un peu plus haut. Je la voyais qui était aux aguets, cherchant Orient du mieux qu’elle le pouvait. Elle hocha la tête, voulant me faire comprendre qu’elle ne le voyait pas. Elle redescendit vers nous et se posa sur le sol à mes côtés.

Je restai nerveuse, à un tel point que je ne su faire le moindre mouvement. Mes membres restaient bloqués. Mon rythme cardiaque s’accéléra. Il n’était plus là et il ne serait sûrement plus jamais là.

Je m’en voulais de ne pas avoir été réveillé lorsqu’il était parti. Mais je n’y pouvais plus rien.

« Je ne continuerai pas sans lui, affirmai-je, sûre de moi. »


Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies







N'hésitez pas à me donner vos avis. sisi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMar 9 Juil 2013 - 14:15
Alors, comme d'habitude, je viens donner mon avis. Smile
Je t'avoue qu'au début, je me disais que c'était étrange que personne ne vienne chercher trois félins en liberté et je pensais que mon avis serait sceptique cette fois-ci. (C'est pas comme si c'était des chatons les dits félins...) Mais finalement, ton chapitre est loin de me décevoir comme d'habitude et nous donne toujours envie de savoir la suite !
(Et puis la dernière phrase, 'y pas mieux comme fin de chapitre. sisi)

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 2 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMar 9 Juil 2013 - 14:19
Merci ! Ben normalement, on sait que les humains les cherches car au début du chapitre 7 les responsables du zoo les poursuive, mais ils réussissent à les semer. sisi
Enfin, merci de ton commentaire !
Ça me fait toujours plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMer 10 Juil 2013 - 21:58
J'ai trouvé une photo de léopard qui ressemble parfaitement à mon Orient. Enfin du moins comment je l'imagine.

La voici :
Intruder - Page 2 Images10

Il est trop chouuu. Intruder - Page 2 3327143249 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyJeu 11 Juil 2013 - 10:41
Attends, je réexplique : je me demandais comment ça se faisait que personne ne les remarque. ^^ Parce qu'ils ne sont pas petits ces félins. sisi

Han ! Le léopard est trop chou ! ♥️

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 2 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyJeu 11 Juil 2013 - 10:55
Oui, ils se font très discrets. *-*

Il est chou hein ? x3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 14 Juil 2013 - 13:33
Voici le fameux chapitre 9, tant attendu !
En espèrant qu'il vous plaira. Smile




Intruder


Chapitre 9



Alfa me regardait abasourdi. J’étais sur de moi, et ne comptai aucunement continuer sans lui, ni réfléchir à cette décision définitive. Je le chercherai autant de temps qu’il le faudra. Jeanne s’approcha de moi. Elle me frotta le dos amicalement voulant certainement me réconforter.

Mes yeux s’emplirent de larmes. Ma vue se floutait, ayant les paupières humidifiées. Je succombai à ma tristesse et m’effondrais sur le sol découvert de végétation, fondant en larmes. Plus rien ne me paraissait concret, j’étais désorienter.  Je ne savais plus réellement quoi en penser.

« On le retrouvera, je te le promets… Me jura Alfa. »

J’essuyai mes larmes piteusement. Il s’assit posément sur le rocher, pensif. Il fallait absolument que je retrouve Orient, cela en devenait un besoin, une obsession. J’allais proposer une solution, mais plus je la tournai dans ma tête plus elle me semblait stupide.

Soudain, des voix semblant proche retentir. Malheureusement des voix d’humains. Deux humains. Ils se parlaient l’un à l’autre :

« Mickael, écoute ça. Apparemment un lion, un guépard et un léopard se seraient échapper du zoo, c’est ce qu’il déclare sur le premier article du journal. Ca fait la une à la presse. Ce matin nous apprenons la lourde nouvelle, trois félins ce sont échapper du zoo de Toulouse. Pour l’instant le corps d’aucune victime n’a été retrouvé. Les responsables du zoo ainsi que la gendarmerie de Toulouse sont à leur recherche. L’enquête est ouverte. Tu le crois ça ? Il faut être vraiment stupide pour laisser s’échapper des bestioles pareilles !
- Ouais, c’est fou tout de même, c’est gros ces bêtes là. On peu pas les loupés. Et puis, qui sais où elles sont à cette heure-ci. »

Nous nous aplatîmes à terre. Ils semblaient se rapprocher de notre cachette. Je jetai un faible coup d’œil dans leur direction. Ils nous tournaient le dos, mais n’étaient pas si proche que je le croyais. Je susurrais alors à mes deux camarades :

« Il faut partir d’ici, et vite. Venez. »

Je me faufilais dans la forêt qui bordait le rocher. Ils me suivirent sans hésitez, jetant un dernier regard à leur arrière.

Les rayons du soleil perçaient les branches des arbres feuillus, le sol recouvert de feuilles mortes. Les oiseaux gazouillaient, posé tranquillement sur leur nid haut perché. Deux trois herbes hautes poussaient aux abords des troncs. Les feuilles cédaient sous nos pas.

« Ne faites pas de bruit, ils risqueraient de nous entendre… Affirmai-je.
- Qu’est-ce que l’on peut faire ? Demanda Jeanne. »

Moi-même ne savais pas quoi lui répondre. Je me mis à courir dans la forêt esquivant les arbres et les hautes herbes. Les deux autres me suivaient de près. Arrivés vers un petit ruisseau, je me stoppai. Son eau fluide laissait apparaître de petits galets couvert de mousse et d’algues microscopique qui s’étaient agglomérées sur ceux-ci.

« Il faut absolument reprendre des forces. Buvez, ça vous calera un peu… Leur proposai-je. »

Je me désaltérai de l’eau du ruisseau. Ma gorge se réhydrata peu à peu, totalement sèche précédemment. Mon appétit revint. Alfa et Jeanne firent de même, buvant l’eau potable.

Mon attention fut attirée par un craquement de brindille. Je dressai mes oreilles et me mis aux aguets. Un nouveau bruissement retenti. Je faisais signe aux autres de ne pas bouger. C’est peut-être notre repas… songeai-je impatiente. Mon odora détecta une odeur appétissante. Je m’aplatis au sol et rampa. Alfa et Jeanne s’accroupir derrière moi pour ne pas faire fuir le concerné. Je m’apprêtai à sauter lorsque je vu un lion. Non, pas lui, pas encore ! Eléone se retourna et sursauta en nous voyant.

« Ce n’est pas vrai, qu’ai-je fais pour mériter ça ? Marmonnai-je.
- Ne me pose pas la question, rétorqua-t-il froidement. »

Des regards interloqués se posèrent sur moi.

« Tu le connais ? Me demanda Alfa intrigué.
- Oui, c’est le mâle qui dominait mon ancien territoire. Il était lui aussi enfermer au zoo avec moi.
- Ah, je comprends mieux. »

Alfa me prit par sa patte et me tira derrière un arbre. Eléone et Jeanne nous scrutaient. Il me chuchota à l’oreille posément :

« Il faut l’emmener avec nous.
- Quoi ? Tu te fiches de moi là ? Il ne nous servira à rien, contestai-je.
- Mais si. C’est soit il vient, et nous aurons plus de chance de retrouver ton fils, soit il ne vient pas, et nous ne le retrouverons certainement pas. »

Mon fils ? Il venait d’affirmer qu’Orient était mon fils. Un frisson parcouru mes membres. Orient n’était que mon meilleur ami. Et puis, je ne voyais absolument pas l’utilité de prendre Eléone avec nous. Il ne ferait qu’empirer les choses, et les humains nous apercevraient encore plus que ces jours-ci.

« Il vient avec nous, point barre, je ne te laisse pas le choix. »

Je n’eu le temps de contester son ordre qu’il s’éloigna, rejoignant les autres. Je soupirai, une moue sur mon visage. Je les rejoignis à mon tour, perdant le sourire, ainsi que mon espoir.

Alfa expliqua à Eléone la raison pour laquelle il devait nous accompagné. Il contestait l'avis d'Alfa, mais finis par acquiescer, après plusieurs minutes de mal entente. Lui aussi soupira, ne sachant quoi dire au guépard. Jeanne se présenta elle-même au mâle. Il sembla bien s’entendre avec cette dernière. Tandis que je restais fermée dans mon coin, réticente.

Alfa ouvrit la marche. Nous continuâmes à traverser la forêt, passant par d’étroite et vigoureuse sente de terre. A notre droite, une grande pente recouverte de fougères et de hautes herbes. Nous finîmes par arriver vers la sortie de la forêt.

« Jeanne, le ruisseau que l’on a passé, c’était lequel ? Demandai-je intriguée.
- Le ruisseau de Sourette. Là il faut aller vers Carcassonne. »

J’acquiesçai d’un hochement de tête. Je ne me rendais pas bien compte de la distance parcouru jusqu’à maintenant. Ni de là où nous nous trouvions.

Eléone suivait Jeanne de près, tandis que je fermais la marche, prenant mes distances. Je ne faisais pas confiance à Eléone. Cela me paraissait beaucoup trop facile pour lui, comme pour nous. Ca en était presque bizarre.

Alfa se stoppa, il inspecta nos alentours, surveillant qu’aucuns humains ne nous voient, avant de regarder ou menait la sortit de la forêt.

« Jeanne, on doit aller où maintenant ? Demanda-t-il.
- Donc, si je me souviens bien, cette forêt s’appelle la Forêt de Sagnebaude. Il faudra faire attention, il y a beaucoup de passage par ici. Je cherche comment faire pour passer… Laisser moi réfléchir.
- Prend ton temps… Affirmai-je. »

La forêt s’ouvrait sur une grande autoroute. J’imaginai le pire. Les humains peuplaient la chaussée avec leurs engins pollueurs. Ils klaxonnaient, avançaient, s’énervaient. On les entendait grommeler, attendant qu’un simple passage se dégage pour tenter de s’y faufiler.

Jeanne semblait avoir trouvé un moyen de passer. Elle s’apprêta à nous l’annoncer, lorsque deux humains se jetèrent sur nous. Ils nous attrapâmes dans de grands filets aux mailles fines. Les deux hommes nous endormirent.


Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies






_________________


Dernière édition par Mayrine le Lun 22 Juil 2013 - 21:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 14 Juil 2013 - 14:06
Aaaaaah ! Surprised Ça peut pas finir comme ça ! Surprised Je veux dire le chapitre hein.
« Ton fils ». Alfa a besoin de lunettes. /poutre/
Il n'empêche que j'aime toujours autant Intruder alors continue comme ça (je veux revoir Orient moi).

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 2 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyDim 14 Juil 2013 - 14:12
Merci Joy !
Oui, Alfa a trop cru. x3

Tu le reverras Orient, t'inquiètes pas. :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosmic
Cosmic
Messages : 202
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Valendrie et Belidos fufufu

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 15 Juil 2013 - 21:02
Mayrine a écrit:
-Ne me pose pas la question, affirma-t-il.
[...]
« Il vient avec nous, point barre, je ne te laisse pas le choix, affirma-t-il. »
J'ai remarqué que tu n'utilisais pas le verbe affirmer comme il fallait, ce n'est pas une formule bateau comme dit-il. Il faut que tu trouves un mot qui convienne mieux à la situation, au ton du personnage.

Après, dans l'ensemble, on note un ralentissement de l'action à part à la fin, ce qui s'explique par leur fuite hésitante, ils ne savent pas trop où ils vont, guidés par le sens de l'orientation approximatif de Jeanne. Ce rythme tombe donc très bien pour donner le ton. Tu me diras que c'est une remarque assez subtile parce-qu'on ne s'en rend pas compte mais c'est selon moi le genre de détail invisible qui donne un plus.

_________________
Cliiique pour lire No Hope Without Future ♦️ Admire le BG *o*
De l'action, un peu d'humour et une petite pointe d'émotion ♥️
Et si tu as envie de t'amuser un peu, clique sur le lien www là en bas x)
Intruder - Page 2 Epfcnh10
Azyyyy cliiique - Site pour NHWF annulé finalement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicarena.forum2jeux.com/
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyLun 15 Juil 2013 - 21:04
Merci pour ton commentaire Coco. Je vais corriger ça. :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMar 16 Juil 2013 - 22:23
Hello !
Ce chapitre 10 est assez court, je vous l'accorde, mais j'espère qu'il vous plaira autant que les précédent. Bien qu'il n'y ai aucune raison qu'il ne vous plaise pas. :3




Intruder


Chapitre 10



La voix des humains restait ancrée dans ma tête. Je sentais mon souffle reprendre son rythme habituel. Je reprenais peu à peu le contrôle de mon corps. Je ressentis une faible secousse, mais restais somnolente.

J’ouvris posément mes paupières. Ma vue resta floue un moment, avant de s’éclaircir suite à deux bonnes minutes. Je tentai de me lever, j’avais bien repris le contrôle de mes muscles, mais la force n’y était pas. Je devinais quelque peu l’endroit ; le grillage m’entourait, formant une cage tout juste ajusté à ma taille.

J’étais épuisée, je sentais encore l’odeur du gaz soporifique déposé dans mes narines, certainement le faites que je sois encore affaiblie.

Je sentais des pas se rapprocher. Je distinguais la silhouette d’un homme ; il s’accroupit devant ma cage. Son odeur virile embaumait la pièce. Son regard sadique se posa sur moi. Je détournai  le mien.

J’entendis un faible gémissement. Le bruit semblait proche, je tentais de distinguer d’où exactement. Je vis une ombre frémir. Nous nous trouvions dans le seul recoin de la pièce plongé dans la pénombre. Les murs tapissés d’un rouge délavé n’était plus rassurant.

Les pas de l’homme s’éloignèrent, j’entendis le faible grincement d’une porte puis son claquement. Je profitais de son absence pour détaillé la pièce. Deux cage étaient disposées à mes côtés, mais rien de plus dans cette pièce rectangulaire. Je finis par me relever, je touchais le haut de la cage, malgré ma petite taille.

Un nouveau gémissement interrompis mes pensés. Tous mes sens en alerte, je cherchais d’où il parvenait. Mon odorat étant encore affaibli, je ne détectais pas les différentes odeurs. Dans la cage qui précédait la mienne, la silhouette se leva. J’étais alors soulagé, je reconnaissais parfaitement la sculpture du corps d’Alfa. Cette forme, ces muscles… J’en devenais atrocement amoureuse. Bien que je n’ose me l’avouer à moi-même. Que disais-je ?

Il se retournait face à moi. Je lui adressais un sourire. Il semblait encore dans les vapes, il restait froid et ne bougea en m’apercevant.

Le silence m’oppressait. Je m’assis posément, le grillage étant peu confortable. Je n’entendais que les déplacements des aiguilles de l’horloge suspendus au mur opposé.

« Orianne ? Orianne c’est toi ?... murmura Alfa.
- Alfa, c’est moi ! Tu vas bien ? demandai-je me tournant précipitamment face à lui.
- Pas terrible, je suppose que toi c’est pareil… »

Je soupirai, il connaissait déjà ma réponse. On entendit un nouveau grincement de porte. Je me mis sur mes gardes, bien que je sache déjà qui entrait. Mon instinct ne m’avait trompé, l’humain s’approcha. Il s’accroupi devant Alfa. Il murmura quelques paroles incompréhensibles puis se releva sereinement, laissant échapper un rire mesquin.

On ne distinguait de son visage que sa fine bouche rosée ainsi qu’une infime partie de ses narines, la pénombre cachait le reste. Son odeur me faisait tressaillir, il avait un côté sadique qui n’était rassurant, son rire partant dans les grave prenait les tripes.

Un autre humain entra dans la modeste pièce. Il semblait plus jeune. A vrai dire elle. J’apercevais ses longs cheveux bruns torsadés, mis en avant sur ses épaules. Elle s’approcha de nos cages semblant inoffensive.

« Ah, c’est eux les fameux félins dont tu m’avais parlé ? demanda-t-elle d’une voix féminine.
- Oui, ils te plaisent ma chérie ? Je les ai… reçus hier.
- Ils sont sublimes. Tu comptes en faire quoi pour le cirque ?... »

Un cirque, nous nous trouvions dans un cirque… J’avais déjà entendu parler de ce genre de chose. On apprivoisait des animaux sans défense pour ensuite les obligés à effectuer des numéros totalement incompréhensible pour nous… La femme s’approcha :

« Comment les as-tu eu cette fois ?
- Hum… Je les ai… Echangés ?
- C’est une affirmation ? J'en déduis que tu as de nouveau fait du braconnage, comment as-tu pu ! S’énerva-t-elle subitement. »

L’homme haussa les épaules. Il posa ses mains sur les épaules de la femme et lui murmura des paroles à l’oreille. Elle le repoussa violemment. L’humain sorti précipitamment de la pièce.

Elle s’approcha de nous puis s’abaissa de sorte à être à notre taille. Je l’observais piteusement. Elle nous murmura paisiblement, sur un ton rassurant :

« Si seulement je pouvais vous sortir d’ici… Je m’en veux tellement de le laisser faire ça. Malheureusement, j’aurai du l’arrêter plus tôt… »

Elle se retourna et sortis de la pièce, fermant la porte sur son passage qui claqua fortement. Alfa soupira, je me calais contre le rebord de la cage, me laissant glisser peu à peu.

Quelques minutes plus tard, trois hommes entrèrent dans la pièce. Ils prirent les trois cages. Je me rendis compte que si il n’y avait que trois cages, l’un de nous quatre manquait ? Mais qui, je ne pouvais le savoir…

On sortait enfin en plein jour, le soleil me réveillant une bonne fois pour toute. Je savais désormais qui manquait à notre petite troupe. Jeanne ne se trouvait dans aucune cage. Eléone somnolait encore, en boule, dans sa cage. Les hommes nous déposèrent sur un plancher, bordant un énorme chapiteau orné d’un tissu ciré imperméable à bande jaune et rouge montant en pointe.

Je ne présageais rien de bon. Le premier homme, sans doute le propriétaire du cirque, s’approcha de nos petites cages. Il nous susurra d’un ton qui me fit tressaillir :

« Près à jouer des petits numéros les bêtes ? »


Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies






_________________


Dernière édition par Mayrine le Jeu 18 Juil 2013 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMer 17 Juil 2013 - 9:38
Intéressant comme chapitre. Smile(Mais il est où Orient ?! T.T)
Sinon, j'aime toujours autant. ^^ Vite la suite, je veux Orient. ._.

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 2 Epfcnh10


Dernière édition par Joy le Mer 17 Juil 2013 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMer 17 Juil 2013 - 12:24
Moi aussi j'aime beaucoup Mamay' !!! Intruder - Page 2 2708140173 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 EmptyMer 17 Juil 2013 - 13:21
Merci Mamaphrodite ! :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Intruder - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Intruder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Beurk Banny : "Le vol de l'Intruder"
» [HOBBY BOSS] Hawker Hurricane MK IIc "Night Intruder" JX-E
» A6E Intruder kinetic 1/48
» Film: Le vol de l'Intruder
» A6E intruder kinetic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write Hope :: 
Créations
 :: En cours
-