AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Intruder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyMer 17 Juil 2013 - 20:23
Coucou Mamay' ! Plus je lis ton livre, plus j'ai envie de le lire ! En tant que correcteur, je me permets de te donner mon avis sur un tournure de phrase : "Il finit par enfin nous laisser tomber à terre." ça serais peut-être mieux si tu mettais : "Il finit enfin par nous laisser tomber à terre." Je sais qu'il n'y a pas beaucoup de différence, mais je trouve que c'est plus joli comme ça. A toi de voir. Intruder - Page 3 2708140173 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyMer 17 Juil 2013 - 20:50
Merci !
Ah, c'est dans... Ah oui le chapitre 3 ! Merci, c'est vrai que ça me parait mieux comme ça. :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyMer 17 Juil 2013 - 21:27
Very Happy 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 15:14
Coucou Mayrine ! Ton histoire est toujours aussi captivante ! Ça change de l’ordinaire où les héros du livre sont des humains. Je me suis permise de faire un petite liste de tes fautes. J'ai relevé les principales du chapitre 3 et celles du chapitre 4. La plupart des tes fautes sont des fautes de conjugaisons : terminaisons en ai et en ais.

Chp 3 : Sa devrait nettoyer [...]
                    Ça devrait nettoyer [...]

[...] rétorquai-je
[...] rétoquais-je

[...] je me demandai [...]
[...] je me demandais [...]

Je me relevai énergiquement [...]
Je me relevais énergiquement [...]

Chp 4 : Nous marchions depuis plusieurs heures qui me paraissaient interminable
          Nous marchions depuis plusieurs heures qui me paraissaient interminables

Je laissai apparaître [...]
Je laissais apparaître [...]

Voilà, c'est tout. Intruder - Page 3 2708140173

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 15:14
* en ai et en ais *

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 15:36
Merci ma Léa !
Et utilise la fonction éditer qui se trouve en haut à droite de ton message, ça t'évite de faire des double-poste. :3
La terminaison en ai à la première personne du singulier existe au passé simple, donc ça me semblait juste. x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 16:32
Voilà mon chapitre 11 !
J'espère qu'il vous plaira. :3





Intruder


Chapitre 11



Il se leva et fit signe à ses trois hommes. Je me rétractai vers le fond de la cage. Un homme vêtu d’un jean ainsi que d’un haut blanc arriva par l’arrière du chapiteau. Il portait avec lui un seau rempli de chair. Je m’agitais, alléchée par cette vu. Il transportait également un fouet ainsi qu’une baguette allongée et fine dont l’embout rond protégeait certainement une pointe. Il s’entretenait avec le propriétaire du cirque, s’étant placés vers un érable tout juste bourgeonnant.

« Bien, commençons cette première séance, annonça-t-il après plusieurs minutes d’entretien. Etudions tout d’abord leur niveau de compréhension. Transportés les dans l’enclos. Vous pourrez leur ouvrir, ils ne sortiront pas de suite, ils auront certainement peur. »

Les trois hommes nous transportèrent donc un par un dans un enclos, spacieux et délimité par un grillage. Le sol recouvert de terre desséché ne laissait paraitre aucune végétation. Ils nous posèrent à terre et ouvrirent les serrures, avant de partir précipitamment. Sur leur passage, ils refermèrent la cage puis rejoignirent les deux autres hommes. Ils se placèrent derrière la grille puis nous observèrent longuement.

J’inspectai sérieusement les lieux, n’osant bouger de mon emplacement. Quelques chardons poussaient aux abords du grillage, les bourdons venaient butinés ceux-ci avant de survoler le chapiteau, transportant leur pollen. Alfa me jeta un regard inquiet. Il semblait lui aussi apeuré par ces hommes. Je me décidais enfin à sortir, mon attention étant attirée par des insectes qui virevoltaient autour d’un boulot à l’écorce blanche.  Je m’en approchai vicieusement, tentant de distinguer leurs différentes actions.

Alfa me rejoignit, mais prenait tout de même ses distances avec les hommes qui nous observaient. Il observa à son tour les insectes, étant absorbé par leur déplacement.

« Tu as remarqué toi aussi que Jeanne n’était pas ici, avisai-je posément.
- Oui, d’ailleurs je me demande où elle a pu aller… »

Cette même question ne faisait que revenir dans ma tête, je la tournai et retournai. Elle avait certainement réussi à échappé aux humains. Ou bien, eux-mêmes n’en voulaient pas. Quoiqu’il en soit, elle au moins était seine et sauve, du moins je l’espérais.

Le dresseur finit par entrer dans l’enclos, son équipement avec lui. Il resta droit, nous observant. J’entendis Eléone se réveillé. Il s’étirait suite à un bâillement puis mit un certain temps avant de réaliser que nous ne nous trouvions plus dans la forêt. Il nous rejoignit et scruta l’homme avec attention. Eléone semblait agité et commença à paniquer lorsque l’homme prit en main son fouet dont trois longues ficelles raclaient le sol.

« Bien, commençons maintenant que vous êtes réveillés, susurra-t-il froidement. »

Il installa cinq plots en bois brute, de sortes à former un demi-cercle autour de nous. Puis il déposa un large cerceau, emmanché sur une barre, entre deux plots. Il empoigna ensuite sa baguette, gardant son fouet dans l’autre main. Il tapota le sol de sa baguette derrière nous, de sorte à nous faire avancer vers les plots à la chaine.

Il me fit monter sur l’un d’eux, puis m’assoir. Je rugissais vigoureusement, déjà énervée par ce numéro. Il fit de même avec mes deux compagnons. Il me fit avancer sur le plot suivant puis sauter dans le cerceau. Je failli déraper, mais repris mon équilibre en atterrissant sur une planche déposer sur deux tabourets. Le matériel était quelque peu délabré, mais suffisait largement à nous faire travailler.
Plusieurs jours, même semaines, s’écoulèrent. Les numéros répétitifs et ennuyeux s’enchaînaient. Nous avions des temps de repos, mais lorsque ceux-ci arrivaient ils étaient rapide et laissaient place à de nouveaux exercices, plus longs les uns que les autres.

Vint un jour nuageux, ou les numéros diminuèrent. Nous étions enfermés dans l’enclos, révisant nos tours. Des hommes passaient aux abords du grillage, transportant des cages qui contenait toute sorte d’animaux. Nous savions parfaitement ce que cela annonçait. Une représentation ne tarderait pas à arriver. Soudain les hommes transportaient une caisse. Je reconnu à l’instant même qui s’y trouvait. Je me jetais contre le grillage rugissant violement. Orient poussait de petits gémissements en me voyant, ne sachant faire plus. Alfa le vit à son tour, il rugissait lui aussi énergiquement. Les hommes qui transportaient la caisse faillirent perdre l’équilibre, Orient faisait valser la cage, tentant de s’échapper. Son regard triste me peinait énormément. Je ne parvenais à sauter par-dessus la grille, trop haute pour ma petite taille. Mais Alfa, étant l’un des félins les plus musclé et rapide, sauta par-dessus celle-ci. Il se précipita vers la caisse et renversa les deux hommes. La cage s’étant entre-ouverte sur le choque laissa sortir Orient. Des hommes armés de grands filets tentaient de les attraper. Je persévérais, tentant de passer le grillage. Eléone m’aida à grimper. C’était bien la première fois que je ressue de son aide, mais je ne lui disais rien à part un simple « merci ».

Je me précipitai vers Orient et le lécha, un signe affectueux chez les lions. Alfa repoussait les hommes du mieux qu’il le pouvait. Je craignais qu’une nouvelle fois ils nous endorment, qu’une nouvelle fois je perde Orient. Mais rien de cela ne se passa, les hommes s’écartèrent, prenant leurs distances, se regroupant tous vers l’érable.

Je câlinais Orient, un effet de bien-être envahissait mon corps. J’étais soulagée de pouvoir enfin le serré contre moi, et de savoir qu’il était en sécurité me rassurait d’autant plus. Ma crainte partit une bonne fois pour toute. Alfa enlaça lui aussi son fidèle ami.

Je venais de remarquer que finalement, autour du chapiteau la verdure ne manquait pas. Les heures de répétition ne m’avait permis d’observer plus en détail le paysage. Entourant le chapiteau, de hautes herbes poussaient, escaladant celui-ci. Il n’y avait qu’un seul érable, mais plus loin on apercevait les autres boulots blancs qui s’étaient regroupé autour d’un roché. Un petit marais trônait, à la lisière des boulots, quelques roseaux avaient réussi à percer le sol. Non loin du marais, quelques fougères commençaient tout juste à pousser aux abords d’un second grillage qui nous protégeait de la chaussée.

Les hommes nous observaient, semblant inquiet à l’idée que l’on soit en liberté. Je n’osais partir. J’avais d’ailleurs eu tort, car quatre hommes aux bras musclé nous attrapèrent dans leurs filets. Nous nous débattions mais en vint. Ils tentèrent de nous soulevé un par un, ce qui ne fut pas difficile pour Orient. Mais pour Alfa, se fut autre chose… Quant à moi, ce ne fut pas de tout repos non plus, mais c’était déjà plus simple que le précédent.

Eléone était quant à lui, rester dans l’enclos. Il nous observait éperdument. Je me débattais mais ce ne fut d’aucune utilité. Ils nous transportèrent à l’intérieur du chapiteau, je n’y avais encore jamais pénétré. La vue n’était pas exceptionnel, mais plusieurs rangés de siège montaient et entourait un cercle dont le sol recouvert de sable était parfaitement lisse. Plus au fond du chapiteau, éclairé par de gros spots, la cage où nous allions certainement faire notre numéro.

Je devinais donc que la représentation ce passerait le soir même. Je me demandais si nous allions participer, notre action de cette après-midi avait peut-être fait des réticents à cette idée. Quoiqu’il en soit, il n’était pas question que l’on reste enfermé ici pendant le restant de nos jours.

Ils nous déposèrent dans un box, placé derrière la grande cage du chapiteau.
Quelques heures passèrent jusqu’à ce que la nuit prenne place dans le ciel. Quelques nuages fluide restèrent, mais laissaient passer les quelques rayons de lune. Nous entendions des humains entrer dans le chapiteau. Ils s’installaient sur les sièges et attendaient impatiemment. Je me doutais bien que la représentation ne tarderait pas à commencer. Je restais couché aux côtés d’Orient.

Soudain, le silence refit surface et laissa entendre le propriétaire du cirque. Il annonçait, son micro à la main :

« Mesdames et messieurs, pour le plus grand plaisirs de vos yeux je vous laisse découvrir les chevaux blancs. Un numéro réalisé par notre dresseur lui-même. Souhaitez leur bonne chance. »

Les humains applaudirent de toute part du chapiteau. Nous vîmes les chevaux passé devant notre box. Leur robe nacrée ainsi que leur plume accroché à leur crinière ornait le tout.

Une fois leur numéro terminé, vint notre tour. Ils ouvrirent une petite porte du box qui menait dans un couloir étroit ainsi que la cage où nous devions nous représenter. Nous passâmes dans le modeste couloir, hésitants. Je frissonnais déjà à l’idée de passer devant tous ces humains.

Mes pattes touchèrent le sable fin, j’étais la première à pénétrer sur cette zone. Le dresseur nous attendait déjà, debout devant les plots. La foule applaudissait en nous apercevant. Orient fermait la marche. Je m’installais vers un plot, attendant l’ordre du dresseur, bien que je sache par cœur ce qu’il fallait que je réalise. Mon angoisse diminua peu à peu.

L’homme nous donna le premier ordre, nous guidant de sa baguette. Je réalisai les moindre fais et geste qu’il nous ordonnait de faire sans contester. Je fis un signe de tête à Alfa. C’était le bon moment. Il le renvoya à Eléone qui le renvoya ensuite à Orient.

Je pris mon élan, nous nous dirigeâmes à toute vitesse vers le rebord du grillage et sautâmes par-dessus celui-ci. Eléone embarquait Orient sur son dos. Nous nous trouvâmes hors de la cage. Les humains paniquaient, ils s’agitaient énergiquement, se faufilant entre les sièges et courant hors du chapiteau. Nous nous empressions de quitté le cirque, dévalant la prairie.

Nous étions sortis d’affaire, notre plan avait fonctionné. Pour la première fois de ma vie, je me sentais libre, émerveillée. Nous nous éloignâmes de plus en plus du cirque, échappant aux plaintes des humains. Ils ne nous restaient qu’une chose à faire : retrouver Jeanne.


Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies






_________________


Dernière édition par Mayrine le Ven 19 Juil 2013 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 16:50
Crois-moi, je ne verrai plus les spectacles de cirque de la même façon.
J'aime énormément ce chapitre, qui montre une triste réalité. La fin je ne m'y attendais pas du tout ! D'ailleurs, en plein milieu, au fut et à mesure que je lisais, je me demandais comment nos chers félins allaient s'en sortir. J'ai vraiment hâte de lire la suite ! ♥

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 3 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:09
Merci ! Je suis contente que ça te plaise. :3
Je ne sais pas quand arrivera la suite, mais elle arrivera. x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:20
Mayrine a écrit:
Je ne sais pas quand arrivera la suite, mais elle arrivera. x)
On dirait moi. xD

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 3 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:29
Au passé simple, les terminaisons au Je sont bien -ai!
(Je sais que c'est très laid et que ça se prononce plutôt mal, mais bon! Razz)

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
Intruder - Page 3 ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:40
Il me semblait bien. x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:52
Désolée pour le temps que j'ai mis avant de la faire (enfin) !

Analyse de Intruder


Prologue
Première analyse comme tu sais, je vais faire mon possible pour en faire une bien ! ><

L’histoire

Résumé »
En résumé, l'histoire est originale, elle permet d'avoir un autre regard sur les animaux.

Narration »
L'histoire se développe bien, fais juste attention à certains moments qui pourraient aller trop vite. Certains moments pourraient être enrichis un peu plus. Mais dans un sens général, la narration de ton histoire suit bien le rythme de ton histoire. Smile

Développement du texte

Au premier abord »
Ton histoire est originale, intéressante. Le point de vue utilisé renforce les sentiments ressentis par les félins, tu arrives bien à faire passer ce que tu veux. Le lecteur se retrouve donc totalement plongé dans cet univers.

Orthographe »
Ça, c'est ton talon d'Achille. Au début de ma lecture, c'était ce qui me gênait le plus. Pour ça, j'ai déjà donné BonPatron, je ne m'étalerai pas là-dessus. N'hésite pas à faire appel à un correcteur. Wink

Sa composition »
Alors, globalement, tes phrases sont bien faites. Et hum... Je n'ai rien à dire d'autre pour cette partie.

Sous plusieurs angles

Les points à revoir »
J'ai pas grand-chose à dire à part faire gaffe par rapport aux points négatifs cités ci-dessous.

Points négatifs »
Les points négatifs, je n'ai pas grand-chose à dire à part l'orthographe, et... et... c'est tout. ._. Je pense qu'au début, ça allait un peu vite toutes les rencontres qu'Orianna fait d'un coup, mais ça tu l'as relevé toi-même.

Points positifs »
L'originalité de ton histoire, ta façon d'écrire aussi. Quand on lit on est en plein dedans, je risque de me répéter si je continue d'écrire mais bon. Aussi, tu as peu de personnages mais qui sont attachants. (Surtout Orient. 8D) En tout cas, continue comme ça !

Epilogue
Voili voilou, j'espère que cette analyse t'aura plus et sinon, je peux te rembourser te sera utile pour plus tard !


_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 3 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 17:58
Merci beaucoup pour ton analyse !
Ça m'aide bien pour la suite en tout cas, et pour une première, c'est pas mal du tout !
C'est vrai qu'après quand j'ai beaucoup de personnage, j'ai du mal à gérer, à tous les faire parler... C'est donc pour ça que j'ai choisi d'en avoir peu. :3

Merci encore et continue comme ça pour tes prochaines analyses !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 18:11
Orieeeeent! Notre petit Orient est de retour ♥♥
Où est passé cette miaw de Jeanne? è é

Toujours aussi captivant, tu as un don pour nous laisser un suspense! D:
J'ai déjà hâte de lire le douzième chapitre :3

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
Intruder - Page 3 ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 18:17
Haha, tu le sauras bientôt. * Même moi je ne sais pas x) *
Il en faut du suspens pour que ce soit captivant. :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 19:31
Désolée... Je sais pas pourquoi j'ai pensé que c'était en ais ! Vraiment, vraiment désolée ! Sad 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 18 Juil 2013 - 19:37
C'est pas grave ! :3
Au moins tu feras plus cette faute. x3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyLun 22 Juil 2013 - 21:15
Voilà enfin le chapitre 12 de Intruder. En espérant qu'il plaise à tout le monde. :)Je suis fière de moi car il fait (sur word) trois pages et deux paragraphes ! :3 C'est la première fois que l'un de mes chapitres est aussi long. x)




Intruder


Chapitre 12




Nous arrivâmes vers une petite crique, recouverte de galets blancs, après avoir parcouru une vaste étendue d’herbe aux reflets dorées où la rosée paraissait déjà sur quelques brins. Certaines bruyères poussaient entre les galets. L’eau fluide montait peu à peu sur le rivage, le doux ballottement des vagues dégageait une sensation de bien-être. Les infimes rais de lumière traversaient le feuillage des chênes qui bordaient la plage, l’aube touchant à son terme. Je m’approchai du rivage, déposant le bout de mes pattes dans l’eau tiède.

Orient s’assit sur les galets limpides et fins. Je buvais sereinement l’eau fluide, assoiffée par notre course parmi les hautes herbes et les collines. Nous avions désormais le zoo ainsi que le cirque à nos trousses, ainsi que Jeanne à retrouver, bien que je persistai à croire que la retrouver serait quelque peu improbable après tous ces jours d’écoulés. Nous ne savions même pas où nous étions.

Alfa restait fermé, accoté au chêne. Il fixait l’eau posément, puis fermait les yeux, pensif. Des cigognes migraient, survolant la petite crique. Je m'éloignai du rivage pour ne pas prendre l’eau, puis m'allongeai. Orient resta assis près de moi, il observait le ciel azur et limpide, tandis qu’une douce brise soufflait sur nos corps paisibles. Je percevais les bâillements d’Eléone. Je l’avais déjà oublié…

« Eléone, comment es-tu sorti du zoo ? Demandai-je à mi-voix. »

Je l’entendis soupirer. Il ne répondit que suite à plusieurs secondes de réflexion :

« Ce serait trop longs à détailler, alors je vais faire court… Le soir de votre évasion, les propriétaires ont fermés le zoo le temps de vous retrouver. Pendant qu’ils me servaient de la nourriture, la porte était restée ouverte, j’ai donc tenté de m’échapper. J’ai réussi à sortir de ma cage, mais pour sortir du zoo, ce fut autre chose…  Je vous épargne les détails… »

Je restais silencieuse, incertaine. Eléone s’était tapis près de quelques fougères groupées à la lisière d’un boqueteau. Bordant la crique, une rude pente dénudée de végétation nous protégeait des menaces des êtres qui pourraient vivre aux alentours. Je jetai un œil vers Alfa, il était étendu sur tout son long et dormait paisiblement sur les galets, ceux-ci dégageaient une douce chaleur réconfortante.

Je me redressais pesamment, ôtant mon regard de l’horizon. Une teinte mauve bordait celui-ci. Je m’approchai du bois touffu qui bordait la crique. J’escaladai une petite pente avant d’arriver devant celui-ci. Une douce odeur me prit les narines, une odeur de sève. Je m’engageai dans le bosquet prudemment. Il me devait d’explorer les alentours pour en apprendre plus de cet endroit. Je vis tout d’abord le long tronc des hêtres feuillus et des bouleaux qui peuplaient la forêt. Ils bloquaient les rayons de lumière, bien que quelques uns parviennent à se frayer un passage. J’humais le parfum de la sève, ainsi que l’odeur des plantes sauvages. J’entendis le chant d’un rouge-gorge résonner et zigzaguer entre les troncs. Je perçus un point d’eau à la lisière d’un chêne bourgeonnant. Je m’aventurais vers celui-ci. En ces lieux on pouvait remarquer que l’eau ne manquait pas. Je m’assis près de l’étang, m’accotant à une pierre assez imposante, la mousse s’était déposée sur celle-ci. Je découvris avec interrogation un jeune martin-pêcheur qui s’était tranquillement posé sur la branche du chêne qui pendait au dessus de l’étang. Je l’observais perplexe mais avec importance, découvrant hasardeusement la manière dont celui-ci utilisait sa bouche saillante et cornée pour se nourrir. Il plongea son bec dans l’eau de l’étang et en ressortis une modeste bouvière puis l’avala.

Je percevais Alfa dans mon champ de vision, qui approchait silencieusement du chêne. Le martin-pêcheur se tourna vers moi et m’observa longuement avant de m’interroger d’une voix timide :

« Que faites-vous dans ce modeste bosquet jeunes félins ? »

Je ne m’attendais pas à cette question soudaine et y répondis sans grande envergure :

« Eh bien, c’est assez compliqué voyez-vous. Puis-je vous poser une question ?
- Bien entendu, je peux tout entendre vous savez, rétorqua l’oiseau.
- Connaitriez-vous un oiseau répondant au nom de Jeanne ? »

Il se tut un instant. Il lécha le contour de son bec et leva les yeux au ciel, comme si celui-ci était pressée de partir.  Je me méfiai de son comportement et il semblait retarder sa réponse. Je lui lançais un regard interrogateur avant que celui-ci se décide à répondre :

« Je ne puis vous répondre clairement jeune demoiselle… »

Il semblait vouloir éviter le sujet et repartis pêcher une seconde fois. Alfa s’approcha du rocher et s’assis près de moi. Il me murmura furtivement « Tu ne le trouves pas bizarre celui-là ? ». Je répondis d’un simple hochement de tête, puis me coucha, respirant l’air pur, la brise, qui soufflait sereinement. Je ne comptai pas lâcher l’affaire. Il fallait que l’on retrouve Jeanne coûte que coûte, car sans elle, c’est comme si nous étions perdus dans cet environnement inconnu.

Le martin-pêcheur se reposa sur sa branche et dégusta son butin. Qu’est-ce qu’il nous cache… pensai-je sur un air énigmatique. Je posai mon menton sur le sol, observant une libellule au corps bleutée qui buvait l’eau de l’étang.

« Orient et Eléone vont bien ? Demandai-je soudainement.
- Je suppose… Ils dormaient lors de mon départ, répondit Alfa. »

Le martin-pêcheur n’était pas décidé à nous avouer se qu’il nous dissimulait. Je me redressais énergiquement et rejoignis celui-ci. Je m’assis devant le chêne, observant l’étranger. Il détourna son regard afin de le poser sur une modeste étendu de glaïeuls mauve, poussant à la lisière d’un hêtre.

« Que nous caches-tu ? Maugréai-je.
- Rien qui vous intéresserait.
- Ben voyons. C’est à propos de Jeanne ? Pourquoi tenez-vous tant à la défendre ? Raillai-je méthodiquement. »

Je le suivis du regard. Il se posa sur la branche d’un hêtre, avant de s’efforcer à répondre :

« Jeanne ne vous aidait en aucun cas. Ce n’est qu’un aigle hypocrite qui travaille pour le propriétaire du zoo. Mais vous étiez trop naïfs pour le voir, malheureusement. Depuis que vous la suiviez, elle ne faisait que vous faire tourner en rond afin de vous ramener au zoo. Oh qu’ai-je dit… Je suis maudit ! Maintenant fuyez, avant qu’elle n’indique votre présence ! »

Alfa se ravisait alors. Il déglutit bruyamment et retourna, vers mes deux compagnons. Je ne su quoi répondre. Je restais tout de même incertaine, ne sachant qui croire. Cet oiseau semblait pourtant honnête.  Aucune réaction ne parvint. Après un instant, je repris mes esprits.

« Puis-je connaître votre prénom ?
- Yucca. Vous concernant, je connais déjà vos noms… »

Je fus surprise de son affirmation. Il connaissait certainement Jeanne qui l'avait informé de nos prénoms ainsi que  de notre but. Je ne lui donnais donc aucune autre information nous concernant qui lui serait probablement inutile. Je rejoignis Alfa vers la crique. Yucca volait à mes côtés, son regard malheureux faisait peine à voir. Je débarquais enfin sur la plage de galets blancs, après avoir dévalé la pente vigoureusement. Alfa s’était étalé auprès d’Orient. Celui-ci se purgeait, broutant l’herbe tendre qui poussait entre les galets. Eléone n’avait bougé de son emplacement. Quant à moi, je m’assis près du chêne, où Alfa s’était lui aussi allongé lors de notre arrivée.

Yucca se posa sur la branche du chêne et observa les ballottements inconstants des vagues piteusement. Le soleil du midi fit son apparition. Je levai les yeux au ciel, scrutant les différentes forment de nuages limpides qui couvraient celui-ci. L’odeur de la pluie restait ancré dans mes narines, nous n’y échapperont pas cette fois-ci.

« La pluie ne tardera pas à arriver, il faut trouver un abri, avisai-je froidement. »

Yucca s’approcha de moi et me souffla calmement : « Je peux toujours vous aidez à sortir de cette contrée. Vous venir en aide me tiens à cœur. ». Je songeai à sa proposition. Si nous n’avions personne pour nous aider, nous pouvions tirer un trait sur l’Afrique. J’acquiesçai simplement et lui adressa un sourire, puis me relevai lourdement afin d’aller me réhydrater. Eléone me rejoignit sur le rivage, il m’observa longuement.

« Il va nous aider, n’est-ce pas ? Alfa ma raconté qui était réellement Jeanne. Je suis navré. Si je peux vous aider en quoi que ce soit, je n’hésiterai pas.
- Il faut tout d’abord nous trouver un abri rapidement, nous ne tiendrons pas la nuit avec cette forte pluie qui s’annonce, énonçai-je. »

Je partis dans le bosquet accompagnée d’Eléone, cherchant un arbre assez feuillu pour nous couvrir, nous quatre. Yucca, étant un oiseau, pourrait se faufiler dans les branches de celui-ci. Nous tombions face à un chêne dont les feuilles épaisses feraient l’affaire, après plusieurs minutes de recherche.

« Celui-ci serait parfait. Allons prévenir les autres, annonçai-je. »

Nous redescendions, retrouvant les autres tapis sous un hêtre.  Je leur avisai notre découverte et les accompagna vers celui-ci. Ils acquiescèrent tous, sans contester. Les premières gouttes de pluie arrivèrent après quelques instants, mais pour le moment nous pouvions rester à découvert. Mais les gouttes s’amplifièrent, de plus en plus fortes. Je finis par m’abriter sous les feuilles du chêne. Orient me rejoignit, trempé jusqu’aux os. Il s’allongea paisiblement contre moi.

Yucca s’affairait autour de nous. Je me demandais bien ce qu’il cherchait. Il finit par se poser nerveusement sur une branche de l’arbre. Plus je l’observais, plus il me semblait bizarre. Ses mouvements incohérents m’oppressaient. Il bafouillait parfois quelques paroles incompréhensibles puis reprenait ses curieuses actions. Parfois, je me disais même qu’il était fou. Bien que je me retenais de dire ou même de penser à ce mot.

Alfa et Eléone arrivèrent imprégnés d’eau de pluie. Les gouttes déposées sur les feuilles d’arbre gouttaient et se laissaient tomber dans une modique flaque, produisant un bruit aigu suivis d’un faible écho. A chaque nouvel impact, je sursautais nerveusement.

J’avais faim, mais étais obligé de me résigner. Trouvé de la nourriture dans ce bosquet semblait absurde, malgré l’ample végétation. Ils ne trainaient ici que de modestes insectes, tel des fourmis ou toutes sortes d’araignées qui se cachait sous le feuillage qui couvrait le sol.

Yucca s’interposa sur un talus, bordé par un albizia en fleurs. Il picorait le sol, à la recherche de nourriture, il en sortit un ver et le goba en un battement de cils. Je devinais bien qu’il nous cachait quelque chose, mais ne cherchais pas à le découvrir, en tout cas pour le moment.

La nuit tomba tôt dans la soirée. Un croissant de lune apparut dans le ciel sombre et couvert. La pluie ne cessait de tomber drue. Je m’endormais paisiblement, malgré le bruit provoqué par celle-ci. Alfa et Orient était allongés côte à côte, tandis qu’Eléone prenait ses distances. Yucca chantonnait posément, placé sur une branche du chêne.

Après un instant, le silence régna dans le bosquet. Seul le bruit du vent parvenait à le rompre. Le lendemain s’annonçait rude, étant donné que nous devions retrouvée la Mer Méditerranée, afin de retourner dans notre pays natal. Nous ne savions pas comment la traversée sans parvenir aux yeux des humains. Cela paraissait improbable. Mais nous devions réussir. C’en devenait un devoir. Il fallait que je revoie ce pays avant ma mort.

Mon sommeil ne fut guère apaisant, je ne fis que des cauchemars durant toute la nuit.  Parfois je m’éveillai en sursaut. Je tentai alors de me rendormir tant bien que mal.



Code par Mayrine de The Wonderland of Bunnies






_________________


Dernière édition par Mayrine le Dim 28 Juil 2013 - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyJeu 25 Juil 2013 - 21:12
Coucou ! Tes progrès se font à vue d’œil : plus tu avance dans ton roman, plus tu emploies un bon vocabulaire. J'ai juste relevé trois ou quatre fautes. Au début du chapitre 5 partie 1 (je crois), tu as écris cruel alors que c'est au féminin. Tu fais pas mal de fautes de conjugaison : er, é, ée. Sinon je ne vois pas des fautes flagrantes, je t'encourage à faire des progrès comme tu as pu en faire au niveau de ton vocabulaire employé ! Intruder - Page 3 3327143249 
Continues comme ça ! Intruder - Page 3 2708140173 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyVen 26 Juil 2013 - 13:43
En trois petits mots : Je Suis Fan !
J'ai relevé une faute de phrase (il me semble) :

« Elle nous saurait serait d'une grande aide pour la suite. »

C'est tout ce que j'avais à dire. Encore bravo pour ton histoire !

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptySam 27 Juil 2013 - 8:09
Han ! Jeanne les ramenait au zoo ?! non Yucca m'a l'air louche. Il est pas du tout net celui-là. Mais il a l'air sympa. (Quoique, la Jeanne aussi avait l'air sympa...)
Franchement, continue comme ça ! Et je suis d'accord avec Léa, plus tu avances dans ton roman, plus ton vocabulaire s'enrichit. Smile Continue comme ça Maymay ! ♥️

Petites fautes relevées :
"se fut autre chose" ce et non se. Smile
Fais attention à bien utiliser l'imparfait et le passé simple, je prends pour exemple cette phrase : "Je me redressais énergiquement et rejoignis celui-ci." mais il se peut que ce soit tout simplement la manie d'un de tes doigts de rajouter un s. o/

Je veux la suite de Intruder ! Surprised

P.S. : Tu ne fais plus d'allusions à Orianne amoureuse ? hihi

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

Intruder - Page 3 Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 EmptyDim 28 Juil 2013 - 16:10
Ah, zut, je sais pas ce que j'ai fait, je n'avais pas vu ton message. x)
Jeanne était qu'une manipulatrice. sisi Et Yucca, vous saurez bientôt se qu'il cache, ne vous en faites pas. Je vous préviens juste que ces derniers temps l'inspiration a du mal à venir. Je suppose donc que le chapitre 13 va arriver dans un moment (en plus il est bien attendu celui-là).

On en saura plus sur les sentiments de notre Orianne, ne vous inquiétez pas. Smile
Orianne va-t-elle avoué à Alfa ses sentiments ? Vous le saurez dans le prochaine épisode. x3


Joy a écrit:
Petites fautes relevées :
"se fut autre chose" ce et non se. Smile
Fais attention à bien utiliser l'imparfait et le passé simple, je prends pour exemple cette phrase : "Je me redressais énergiquement et rejoignis celui-ci." mais il se peut que ce soit tout simplement la manie d'un de tes doigts de rajouter un s. o/


Aïe, une faute d'inattention, comme d'habitude quoi. x)
De toute façon, je prévoie une relecture complète avec correction. sisi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Intruder - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Intruder   Intruder - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Intruder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Beurk Banny : "Le vol de l'Intruder"
» [HOBBY BOSS] Hawker Hurricane MK IIc "Night Intruder" JX-E
» A6E Intruder kinetic 1/48
» Film: Le vol de l'Intruder
» A6E intruder kinetic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write Hope :: 
Créations
 :: En cours
-