AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 À la folie, pas du tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 2 Juil 2013 - 7:37
Bonjour!
Pour commencer, je souhaite dire que c'est la première fois que je montre mes écrits à qui que ce soit, donc soyez un peu indulgents! Deuxièmement, peut-être que les mises à jour seront un peu longues, je désire prendre mon temps et bon, j'ai une vie en dehors du forum! sisi


À la folie, pas du tout




Prologue «


Eh bien, voilà, je le redoutais et c’est arrivé. Depuis un certain temps, j’essaye de me rassurer, de me cacher la vérité, mais à quoi bon se mentir? Je le savais. J’ai été prise dans un tourbillon d’images, je n’y pensais plus, mais il a fallu d’un seul rêve, mais ce rêve était si fort qu’il était dur de retourner à la réalité. Je n’ai souffert à aucun moment. J’étais maintenue dans cette bulle où j’entendais ton rire, où je voyais ton sourire et où je revivais en boucle des moments passés ensemble. Tout ce dont j’avais besoin : je l’avais. As-tu déjà connu, ce sentiment de ne plus pouvoir ressentir autre chose que du bonheur simplement parce qu'il t’a sourit? Être de bonne humeur toute la journée, juste parce que vous avez ri ensemble? Et ne plus penser à rien d’autre qu’à ça de toute la soirée et même du weekend au complet? Maintenant, essaye de réfléchir réellement, demande-toi s'il a ressenti la même chose que toi. Et là, dans l’insouciance, dans la peur, dans l’ignorance, dans le recul, on interprète chacun de ses faits et gestes afin de deviner, de découvrir, la moindre information, mais ça n’avance à rien. Alors là, dans le noir, la tête posée sur l’oreiller, les images du rêve plein la tête, tout te revient différemment, et les larmes coulent d’elles-mêmes, mais tu ne pourras pas t’empêcher d’être heureux en sa présence. Alors tu souriras le jour, et pleureras le soir, et ça deviendra comme une routine, une souffrance habituelle.

De mon côté, je continue à faire semblant que rien ne m'atteint, que je vais bien, que je suis la plus heureuse de ce monde, mais ce que personne ne voit c'est que ma joie n'est qu'une illusion, mes sourires ne sont qu'un masque que je porte à la vue d'une personne que je connais. Tout ça pour éviter les pourquoi du comment. Je mens, oui, je mens à tout le monde, parfois je me mens à moi-même. J'essaie de tout mon être de croire aux mots qui sortent de ma bouche à chaque fois que je parle de toi, à chaque fois que je dis que je t'oublie. J'essaie sans cesse de diminuer mon rythme cardiaque à toutes les fois que je te vois ou bien qu'on parle de toi en ma présence, mais, non, ce n'est pas possible, parce que je ne sais pas par quel miracle, tous nos souvenirs, même les plus banales sont encrées en moi, personne n'a su les effacer. J'ai essayé tant bien que mal à penser à quelqu'un d'autre, à aimer quelqu'un d'autre, mais ça me semble impossible. Je t’en avais parlé justement que mon cœur revenait toujours à toi, que personne n’avait su t’égaler. Malgré tout ça, je commence à m'habituer au fait que tu ne fais plus ou moins parti de ma vie ou du moins de mon quotidien. Enfin, après tous ces mois sans nouvelle, sans réelle discussion j'ai réalisé que, toi et moi, c’était peut-être fini pour de bon.

Je me suis promise à moi-même de t'oublier, d'avancer sans toi, mais en fait, je croyais pouvoir t'oublier. Je croyais pouvoir me passer de toi, mais je me suis trompée, bienvenue dans la réalité : cette page à demi tournée, ce livre non achevé, cette plaie non refermée, cette blessure non cicatrisée. Tu es la seule personne à pouvoir me guérir de ce vide qu'on a laissé grandir, mais je n'y arrive pas. Je ne sais plus trop quoi penser de nous deux. Certaines personnes me disent de continuer à espérer nous ferons qu’un, un de ces jours, et d'autres me dise de t'oublier complètement et de passer à autre chose. Certains me disent que tu penses quand même un peu à moi et d'autres me disent que je ne vaux absolument rien pour toi. Rêver de toi ne me sert à rien et je le sais, mais je ne peux m'en empêcher. Les gens qui me disent que tu penses un peu à moi je ne les crois pas, je ne les crois plus. Tu m'empêches de vivre parce que je reste enfermer dans ma bulle en pensant à toi; il y a tellement d'autres histoires d'amour qui n'attendent que moi, mais moi je m'en fou. C'est avec toi que je veux être, il n'y a qu'avec toi que je serais bien.

Moi, Alice Brown, 17 ans : je l’aime à mourir.

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.



À la folie, pas du tout


Chapitre I «


Un bruit incessant retentit dans la pénombre. Mes paupières lourdes essayèrent de s'ouvrir afin de trouver d'où cela venait. Une infime lueur rouge attira mon attention : 6h15. Cette nuit fut courte. Trop courte. J’arrêtai cette alarme persistante et mes mains commencèrent à fureter au travers des couvertures en espérant y trouver mon téléphone. Je finis par y arriver et remarquai un nouveau message :

De : Mike
À : Alice
« Hey Alice, réveilles-toi, c’est ton premier jour d’école à mes côtés ! Quelle chance tu as ;) »


Mike Shaw, quel imbécile prétentieux il est! Qu’est-ce que je ferais sans lui? Aujourd’hui, c’est ma première journée dans un nouveau lycée : le Dorchester High School. Sans Mike, je serais totalement perdue, je me sens plus confiante sachant qu’il m’accompagnera cette année. En revanche, ça ne m’aura pas aidée à dormir. Je lui répondis et ensuite je me levai et me dirigeai vers la glace de la salle de bain. Quelle mine horrible! Personne ne voudra m’approcher, ils vont croire que je suis un zombie. Je pris une douche froide, question de rester éveillé, m’essuyai et alla à la cuisine. Ma mère et ma sœur ainée, Éloïse, y étaient déjà :
« Maman? Papa n’est pas là?
— Non, il devait partir tôt ce matin, tiens, voilà ton petit-déjeuner.
— Merci. »

Une montagne de crêpes accompagnée d’un grand verre de lait m’attendait à la table. Voilà comment bien commencer une journée chez les Brown. Je me cherchai des ustensiles dans les boîtes éparpillées dans la salle à dîner. Eh oui, nous venons juste d’emménager. En fait, réemménager serait plus juste. Maman avait eu une promotion il y a de cela quelques années et nous avons dû déménager, mais elle tomba enceinte récemment et voulut que Bébé grandisse ici. Bref, je trouvai les ustensiles et je dégustai ce bon plat. 7h30, j’alla m’habiller, me maquiller et me coiffer. Ma ressemblance avec un cadavre était moins frappante maintenant. Un bip provenant de mon téléphone retentit dans la pièce :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Ma mignonne, dirige-toi vers la porte, quelqu’un s’apprête à cogner. »


Ma mignonne? Il se prend pour qui celui-là… Je dévalai les escaliers et des coups résonnèrent sur la porte d’entrée. J’ouvris en sachant très bien qui se trouvait derrière et sautai au cou de mon meilleur ami :
« Mike! Je suis tellement contente de te revoir après si longtemps!
— Moi aussi, mais ne me sert pas si fort, tu m’étouffes… »

Je desserrai mes bras d’autour de son cou pour le laisser respirer. En me reculant, j’aperçu quelqu’un derrière lui. Est-ce que les larmes qui coulaient abondamment me faisaient voir en double? Mon meilleur ami s’était-il fait cloner en mon absence? Je ne comprenais rien et je crois qu’il le remarqua et ajouta : « Je te présente mon frère… Kyle. »  

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.



À la folie, pas du tout


Chapitre II «


Mike a un frère? Depuis quand? Comment se fait-il que je ne sois pas au courant? Des tonnes de questions virevoltaient dans ma tête sans aucune réponse pour les arrêter. J’étais sans voix, complètement bouche bée. Comment a-t-il pu me cacher ça? À voir sa tête, je crois que c’est nouveau pour lui aussi… À ce moment, je sentis mon téléphone vibrer dans la poche arrière de mon jean :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Ne pose pas de question, je t’expliquerai plus tard… »


Mes yeux s’immobilisèrent vers ceux de Mike tout en gardant leur air ébahi. Comme promis : je ne poserai pas de question. Je pris mon sac, ferma la porte et nous partîmes à pied en direction du collège. Le trajet fut très silencieux à mon goût pour des retrouvailles. Ce garçon me laissait perplexe. Vivement le moment où Mike m’expliquera tout.

Enfin arrivé à destination, Kyle nous laissa en plan pour aller rejoindre une fille qui m’était familière. Il m’est difficile de me souvenir de mes anciens amis en sachant que j’ai vécu des années à l’écart de tous. Je me tournai vers Mike, je voulais tout savoir :
« Alors, tu m’expliques?
— C’est compliqué…
— Ça m’intrigue beaucoup trop. Comment as-tu pu me cacher que tu avais un frère jumeau?
— Tu crois que j’étais au courant? Je t’expliquerai ce soir, on se rejoindra au parc près de chez toi.
— D’accord… Allons chercher nos horaires. »

Il sait très bien que la patience ne fait pas partie de mes qualités. Pourquoi me fait-il attendre ainsi? Je laissai mes pensées de côté et nous allâmes vers le bureau du proviseur afin d’y recevoir nos horaires. Quelle chance, nous avons près du tiers de nos cours en commun! Je sentis que pour cette dernière année, ce serait la bonne. Nous commençâmes tous les deux avec un cours de littérature. Le professeur était un jeune homme tout droit sorti de l’université. Plutôt craquant, mais sans plus. Comme deuxième cours, nous avions celui de mathématique. Cette matière indispensable pour mes futures études était loin d’être ma favorite, mais bon : qu’est-ce que je ne ferais pas pour arriver à un métier qui me plait?

L’heure du dîner arriva rapidement, la cafétéria était bondée. Des centaines d’individus qui m’étaient inconnus occupaient la totalité des tables. Je n’y voyais ni le frère de Mike, ni la fille avec qui il était ce matin. Ne voyant aucune table libre, nous allâmes donc à l’extérieur pour manger : quoi de mieux qu’un pique-nique improvisé? Nous nous assîmes sur l’herbe fraîche et verdoyante et nous dégustâmes tout en discutant de part et d’autre de sujets futiles. Par contre, la nouvelle de ce matin occupait encore mes pensées. J’entendis l’herbe remuer, le vent s’interrompre peu à peu et des pas s’engager derrière moi :
« Alice, c’est toi? dit une voix féminine.
— Euh… Oui, c’est bien moi, on se connait? Articulai-je en essayant de me retourner habilement.
— Tu ne te souviens pas de ta meilleure amie ? C’est moi, Naya! »

Naya Cohen. La mémoire me revient, cette fille qui accompagnait Kyle ce matin : c’était elle. Après m’être levée, je contemplai son visage de jeune adulte : son sourire si parfait, ses grands yeux bleus, ses longs cheveux blonds vénitiens à la limite du roux doré. Nous étions à l’école primaire ensemble, nous étions des véritables inséparables. Elle a tellement changé. Je fus sidérée, je ne bougeai plus d’un poil. C’est fini pour aujourd’hui les nouvelles déconcertantes? Elle s’approcha et elle me prit dans ses bras. Elle était agitée, je sentis de petites larmes couler le long de ses joues rosées et se déposer sur mon épaule droite. Je repris conscience de la situation et je le vis déambuler derrière elle en me fixant. Kyle. Encore une fois, les questions de ce matin revinrent à toute vitesse rôder dans ma tête. Ces retrouvailles se finirent rapidement étant donné que la cloche désignant le début des cours de l’après-midi tinta.

Après de modiques au revoir, Mike m’escorta jusqu’à mon prochain cours. Le restant de la journée s’avéra plutôt ennuyeux. J’étais seule, je ne connaissais personne dans cette école exceptée Naya, Mike et Kyle. Aucun d’eux n’était présent dans les cours auxquels je devais assister. La sonnerie indiquant la fin des cours arriva enfin. Je pris mes livres, sorti du local et attendis que Mike m’envoie un message. Aussitôt dit, aussitôt fait. Mon téléphone vibra au moment où je le pris dans mes mains :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Hey ma jolie, retourne-toi. »


Je me tournai et le vis arriver au loin au travers de la foule fébrile à l’idée de sortir de ce premier jour de cours afin de profiter du peu de soleil qui restait à cette journée. Nous nous rejoignîmes enfin après quelques minutes de bousculades et je lui proposai de venir manger à la maison. Il refusa, il dit qu’il avait des trucs à régler chez lui et que de toute façon, nous allions nous voir ce soir. Je ne lui posai pas de question et il me raccompagna chez moi et parti par la suite. Je soupai donc avec ma sœur, ma mère et mon père qui bien sûr arriva en retard. Au menu : des brochettes de bœuf marinées dans une sauce qui m’était inconnue accompagnées d’une excellente salade. Je dégustai rapidement ce qui restait dans mon assiette. J’entendis mon téléphone vibrer, je me levai, ramassai mon assiette et mes ustensiles et me dirigeai vers la table où se trouvait mon téléphone :

Trois nouveaux messages

De : Mike
À : Alice
« J’ai fini de manger, tu viens? »

De : Mike
À : Alice
« Allo, la terre appelle Alice, me recevez-vous? »

De : Mike
À : Alice
« Je vais commencer à croire que tu es morte. »


J’ai l’impression que lui non plus n’a pas la patience comme l’une de ses plus grandes qualités. Je lui répondis rapidement que j’arriverai dans quelques minutes, le temps de mettre un petit cardigan au cas où il ferait froid et de prévenir mes parents de mon départ. Le parc n’était qu’à quelques rues de chez moi, je me rendis ainsi très facilement à destination. Mike m’attendait sur un banc. J’allai le rejoindre, impatiente d’avoir des explications :
« Hey Mike !
— Alice ! Enfin, tu en as pris du temps.
— Je mange de façon civilisée, tu sauras. Bon, je n’en peux plus, raconte-moi tout.
— D’accord… Tu te souviens de mon père?
— Eh bien, non. Tu ne m’en as jamais parlé. J’ai uniquement su qu’il avait quitté ta mère avant ta naissance. Dis-je très intriguée par le fait que son père ait un rapport avec cette histoire.
— Déjà, avant même que ma mère soit enceinte, elle n’était pas dans un très bon état financier, mais mon père lui permettait de faire balancer ses comptes et de subsister à ses besoins. Ensemble, il avait prévu avoir un enfant. Enchantée par cette nouvelle, ma mère accepta et quelques mois plus tard, elle tomba enceinte. Tout se passait bien, jusqu’à ce qu’ils aillent à leur deuxième échographie. L’échographiste leur annonça qu’ils allaient être parents de jumeaux. Mon père était loin d’être aux anges, il savait très bien qu’il n’avait pas les moyens de subvenir aux besoins de deux enfants, alors comme un lâche, il abandonna ma mère au milieu de sa grossesse.
— Quel imbécile! Lançai-je, surprise par cette nouvelle.
— Laisse-moi finir. Ma mère voulut se faire avorter à la suite de cet événement. Elle savait qu’elle ne pourrait pas vivre avec deux enfants sur les bras. Toutefois, le médecin lui annonça qu’il était trop tard pour un avortement et qu’elle devra mener cette grossesse à terme. Révolté par ceci, elle rappela mon père et ils conclurent un marché. À la naissance, mon père devra vivre avec l’un des jumeaux et elle gardera l’autre. Bref, c’est pour cette raison que je n’ai ni connu mon père ni l’existence de Kyle.
— Pourquoi est-il revenu à Dorchester?
— Cet été, mon père a vécu un ACV dont il n'a pas survécu. Kyle n’avait nulle part où aller. Il était écrit sur le testament qu’il était obliger d'aller vivre chez sa mère s'il n'était pas majeur. »

C’est à ce moment que je regardai attentivement ses yeux. Ils étaient rouges et bouffis sous l’effet des larmes. Stupéfaite, je ne dis rien, je le pris dans mes bras pour le consoler. La nuit tomba rapidement, je lui proposai encore une fois de venir chez moi. Cette fois-ci, il accepta. Par contre, il devait aller chez lui avant pour se prendre du linge et son sac de cours pour le lendemain. Arrivée devant chez lui, je m’assis sur la bordure du trottoir longeant sa maison et il rentra seul. Cinq minutes plus tard, je reçus un message sur mon téléphone :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« J’ai un empêchement, je ne peux pas venir. »


Qu’est-ce qui lui prend? Je flâne à deux pas de sa porte et il n’ose même pas se pointer pour me le dire en face? Enragée, je remets mon téléphone dans ma poche et je pars. Comment ose-t-il me laisser en plan comme ça? Après quelques mètres, mon téléphone se remit à vibrer :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Je ne serai pas à l’école le restant de la semaine. Naya te tiendra compagnie. »

 

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
À la folie, pas du tout ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️


Dernière édition par Zouue le Mer 17 Juil 2013 - 2:05, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 2 Juil 2013 - 9:37
Coucou !

Je trouve ton prologue accrocheur, ça donne envie de lire la suite. Smile
Comme titre, hum... Je vais essayer de t'aider, même c'est compliqué puisque que je ne connais pas la suite.
Enfin bon voilà des idées :
Lorsque le passé refait surface. (Je propose ça parce que apparemment elle l'a déjà aimé).
Amour voilé.

Et je te dirai si j'ai d'autres idées. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinda
Rosalinda
Messages : 258
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 23

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 2 Juil 2013 - 10:03
Waouh ma Zouzoue je savais pas que tu avais autant de talent pour écrire ♥️♥️
Je t'interdis de dire le contraire c'est super ce que tu as fait èé
Pour le titre c'est vrai qu'avec le prologue c'est un peu compliqué, mais pourquoi pas Love as Hope

J'attends la suite avec impatiente Very Happy

_________________
À la folie, pas du tout Miaou_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://writehope.forumactif.org
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 2 Juil 2013 - 13:00
Hello. ~
Le prologue donne envie de lire la suite donc je veux la suite.
Comme titre avec juste le prologue en effet c'est compliqué. J'ai pensé au titre Les cicatrices de l'amour (mais ça fait sans redondant avec le prologue peut-être). Je te propose aussi À la folie/Pas du tout.
*tient une pancarte avec écrit "La suite!" dessus*

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

À la folie, pas du tout Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyDim 7 Juil 2013 - 7:12
Merci vous trois À la folie, pas du tout 2708140173
Comme vous pouvez le voir, j'ai choisi l'idée de Joy! Merci pour les suggestions, vous êtes des amours :3 

Chapitre I, bonne lecture hihi


À la folie, pas du tout


Chapitre I «


Un bruit incessant retentit dans la pénombre. Mes paupières lourdes essayèrent de s'ouvrir afin de trouver d'où cela venait. Une infime lueur rouge attira mon attention : 6h15. Cette nuit fut courte. Trop courte. J’arrêtai cette alarme persistante et mes mains commencèrent à fureter au travers des couvertures en espérant y trouver mon téléphone. Je finis par y arriver et remarquai un nouveau message :

De : Mike
À : Alice
« Hey Alice, réveilles-toi, c’est ton premier jour d’école à mes côtés ! Quelle chance tu as ;) »


Mike Shaw, quel imbécile prétentieux il est! Qu’est-ce que je ferais sans lui? Aujourd’hui, c’est ma première journée dans un nouveau lycée : le Dorchester High School. Sans Mike, je serais totalement perdue, je me sens plus confiante sachant qu’il m’accompagnera cette année. En revanche, ça ne m’aura pas aidée à dormir. Je lui répondis et ensuite je me levai et me dirigeai vers la glace de la salle de bain. Quelle mine horrible! Personne ne voudra m’approcher, ils vont croire que je suis un zombie. Je pris une douche froide, question de rester éveillé, m’essuyai et alla à la cuisine. Ma mère et ma sœur ainée, Éloïse, y étaient déjà :
« Maman? Papa n’est pas là?
— Non, il devait partir tôt ce matin, tiens, voilà ton petit-déjeuner.
— Merci. »

Une montagne de crêpes accompagnée d’un grand verre de lait m’attendait à la table. Voilà comment bien commencer une journée chez les Brown. Je me cherchai des ustensiles dans les boîtes éparpillées dans la salle à dîner. Eh oui, nous venons juste d’emménager. En fait, réemménager serait plus juste. Maman avait eu une promotion il y a de cela quelques années et nous avons dû déménager, mais elle tomba enceinte récemment et voulut que Bébé grandisse ici. Bref, je trouvai les ustensiles et je dégustai ce bon plat. 7h30, j’alla m’habiller, me maquiller et me coiffer. Ma ressemblance avec un cadavre était moins frappante maintenant. Un bip provenant de mon téléphone retentit dans la pièce :

De : Mike
À : Alice
« Ma mignonne, dirige-toi vers la porte, quelqu’un s’apprête à cogner. »


Ma mignonne? Il se prend pour qui celui-là… Je dévalai les escaliers et des coups résonnèrent sur la porte d’entrée. J’ouvris en sachant très bien qui se trouvait derrière et sautai au cou de mon meilleur ami :
« Mike! Je suis tellement contente de te revoir après si longtemps!
— Moi aussi, mais ne me sert pas si fort, tu m’étouffes… »

Je desserrai mes bras d’autour de son cou pour le laisser respirer. En me reculant, j’aperçu quelqu’un derrière lui. Est-ce que les larmes qui coulaient abondamment me faisaient voir en double? Mon meilleur ami s’était-il fait cloner en mon absence? Je ne comprenais rien et je crois qu’il le remarqua et ajouta : « Je te présente mon frère… Kyle. »  

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
À la folie, pas du tout ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️


Dernière édition par Zouue le Dim 7 Juil 2013 - 16:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyDim 7 Juil 2013 - 9:13
J'aime beaucoup ce chapitre 1 ! À la folie, pas du tout 3327143249 
Mike a l'air vraiment sympa, et j'ai envie d'en savoir plus sur Kyle. :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalinda
Rosalinda
Messages : 258
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 23

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyDim 7 Juil 2013 - 18:39
J adore également! :3
Je suis épatée par ton talent miss <3

_________________
À la folie, pas du tout Miaou_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://writehope.forumactif.org
Cosmic
Cosmic
Messages : 202
Date d'inscription : 02/07/2013
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Valendrie et Belidos fufufu

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyDim 7 Juil 2013 - 23:04
Le style reflète bien les pensées d'une adolescente de l'âge d'Alice. En même temps, t'as le même âge aussi, dur de se tromper x) L'écriture est fluide et le type de langage convient très bien. De plus, tu gagnes des points en plus parce-que t'es une copine de l'orthographe, comme moi ♥
J'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur ce fameux Kyle.

_________________
Cliiique pour lire No Hope Without Future ♦️ Admire le BG *o*
De l'action, un peu d'humour et une petite pointe d'émotion ♥️
Et si tu as envie de t'amuser un peu, clique sur le lien www là en bas x)
À la folie, pas du tout Epfcnh10
Azyyyy cliiique - Site pour NHWF annulé finalement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epicarena.forum2jeux.com/
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyLun 8 Juil 2013 - 9:38
J'adore ! *q* Mais je trouve le chapitre trop court. sisi
Mike a l'air super sympa et Kyle... Je ne peux prononcer d'avis là-dessus. Il me faudrait la suite maintenant pour que je sache. /poutre/
Non, franchement sinon j'aime énormément donc continue comme ça. Very Happy

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

À la folie, pas du tout Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariess
Ariess
Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 20
Localisation : Nord

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyLun 8 Juil 2013 - 21:05
Super Smile
C'est le seul mot qui me vient à l'esprit ^^

J'ai trouvé le chapitre un peu court mais ça peut être un choix !
L'héroïne s'appelle comme la mienne ! XD C'est un si joli prénom *w*

_________________
À la folie, pas du tout 3380235140
Présence quelque peu réduite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cocktail-graph.com
Jinny
Jinny
Messages : 12
Date d'inscription : 08/07/2013

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 9 Juil 2013 - 21:34
C'est un bon début.
En tout cas, j'aime beaucoup ce premier chapitre et il me tarde de connaître la suite.
Surtout que tu nous laisse sur une fin qui nous laisse sur notre faim. XD

Y'a un personnage qui s'appelle comme une de mes soeurs : Éloïse. En plus écrit pareil ^^

_________________
À la folie, pas du tout 130703053228246660
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyLun 15 Juil 2013 - 14:21



Tout ce qu'il me vient dans la tête après avoir lu c'est "Woah!" . Le prologue donne juste envie de lire. Et Le chapitre 1 est super ! Le caractère de Mike est amusant, celui d'Alice ressemble vraiment bien aux filles de notre âge, on se met presque à sa place. Et enfin, qui est ce Kyle ? Mouahahah, vraiment intrigante cette fin de chapitre ! Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouue
Zouue
Messages : 71
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 23
Localisation : Québec City

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMer 17 Juil 2013 - 2:07
Merci tout le monde pour ces beaux commentaires hihi
Je vous laisse sur un deuxième chapitre (et oui, l'inspiration est enfin revenue o/)

Bonne lecture hihi


À la folie, pas du tout


Chapitre II «


Mike a un frère? Depuis quand? Comment se fait-il que je ne sois pas au courant? Des tonnes de questions virevoltaient dans ma tête sans aucune réponse pour les arrêter. J’étais sans voix, complètement bouche bée. Comment a-t-il pu me cacher ça? À voir sa tête, je crois que c’est nouveau pour lui aussi… À ce moment, je sentis mon téléphone vibrer dans la poche arrière de mon jean :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Ne pose pas de question, je t’expliquerai plus tard… »


Mes yeux s’immobilisèrent vers ceux de Mike tout en gardant leur air ébahi. Comme promis : je ne poserai pas de question. Je pris mon sac, ferma la porte et nous partîmes à pied en direction du collège. Le trajet fut très silencieux à mon goût pour des retrouvailles. Ce garçon me laissait perplexe. Vivement le moment où Mike m’expliquera tout.

Enfin arrivé à destination, Kyle nous laissa en plan pour aller rejoindre une fille qui m’était familière. Il m’est difficile de me souvenir de mes anciens amis en sachant que j’ai vécu des années à l’écart de tous. Je me tournai vers Mike, je voulais tout savoir :
« Alors, tu m’expliques?
— C’est compliqué…
— Ça m’intrigue beaucoup trop. Comment as-tu pu me cacher que tu avais un frère jumeau?
— Tu crois que j’étais au courant? Je t’expliquerai ce soir, on se rejoindra au parc près de chez toi.
— D’accord… Allons chercher nos horaires. »

Il sait très bien que la patience ne fait pas partie de mes qualités. Pourquoi me fait-il attendre ainsi? Je laissai mes pensées de côté et nous allâmes vers le bureau du proviseur afin d’y recevoir nos horaires. Quelle chance, nous avons près du tiers de nos cours en commun! Je sentis que pour cette dernière année, ce serait la bonne. Nous commençâmes tous les deux avec un cours de littérature. Le professeur était un jeune homme tout droit sorti de l’université. Plutôt craquant, mais sans plus. Comme deuxième cours, nous avions celui de mathématique. Cette matière indispensable pour mes futures études était loin d’être ma favorite, mais bon : qu’est-ce que je ne ferais pas pour arriver à un métier qui me plait?

L’heure du dîner arriva rapidement, la cafétéria était bondée. Des centaines d’individus qui m’étaient inconnus occupaient la totalité des tables. Je n’y voyais ni le frère de Mike, ni la fille avec qui il était ce matin. Ne voyant aucune table libre, nous allâmes donc à l’extérieur pour manger : quoi de mieux qu’un pique-nique improvisé? Nous nous assîmes sur l’herbe fraîche et verdoyante et nous dégustâmes tout en discutant de part et d’autre de sujets futiles. Par contre, la nouvelle de ce matin occupait encore mes pensées. J’entendis l’herbe remuer, le vent s’interrompre peu à peu et des pas s’engager derrière moi :
« Alice, c’est toi? dit une voix féminine.
— Euh… Oui, c’est bien moi, on se connait? Articulai-je en essayant de me retourner habilement.
— Tu ne te souviens pas de ta meilleure amie ? C’est moi, Naya! »

Naya Cohen. La mémoire me revient, cette fille qui accompagnait Kyle ce matin : c’était elle. Après m’être levée, je contemplai son visage de jeune adulte : son sourire si parfait, ses grands yeux bleus, ses longs cheveux blonds vénitiens à la limite du roux doré. Nous étions à l’école primaire ensemble, nous étions des véritables inséparables. Elle a tellement changé. Je fus sidérée, je ne bougeai plus d’un poil. C’est fini pour aujourd’hui les nouvelles déconcertantes? Elle s’approcha et elle me prit dans ses bras. Elle était agitée, je sentis de petites larmes couler le long de ses joues rosées et se déposer sur mon épaule droite. Je repris conscience de la situation et je le vis déambuler derrière elle en me fixant. Kyle. Encore une fois, les questions de ce matin revinrent à toute vitesse rôder dans ma tête. Ces retrouvailles se finirent rapidement étant donné que la cloche désignant le début des cours de l’après-midi tinta.

Après de modiques au revoir, Mike m’escorta jusqu’à mon prochain cours. Le restant de la journée s’avéra plutôt ennuyeux. J’étais seule, je ne connaissais personne dans cette école exceptée Naya, Mike et Kyle. Aucun d’eux n’était présent dans les cours auxquels je devais assister. La sonnerie indiquant la fin des cours arriva enfin. Je pris mes livres, sorti du local et attendis que Mike m’envoie un message. Aussitôt dit, aussitôt fait. Mon téléphone vibra au moment où je le pris dans mes mains :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Hey ma jolie, retourne-toi. »


Je me tournai et le vis arriver au loin au travers de la foule fébrile à l’idée de sortir de ce premier jour de cours afin de profiter du peu de soleil qui restait à cette journée. Nous nous rejoignîmes enfin après quelques minutes de bousculades et je lui proposai de venir manger à la maison. Il refusa, il dit qu’il avait des trucs à régler chez lui et que de toute façon, nous allions nous voir ce soir. Je ne lui posai pas de question et il me raccompagna chez moi et parti par la suite. Je soupai donc avec ma sœur, ma mère et mon père qui bien sûr arriva en retard. Au menu : des brochettes de bœuf marinées dans une sauce qui m’était inconnue accompagnées d’une excellente salade. Je dégustai rapidement ce qui restait dans mon assiette. J’entendis mon téléphone vibrer, je me levai, ramassai mon assiette et mes ustensiles et me dirigeai vers la table où se trouvait mon téléphone :

Trois nouveaux messages

De : Mike
À : Alice
« J’ai fini de manger, tu viens? »

De : Mike
À : Alice
« Allo, la terre appelle Alice, me recevez-vous? »

De : Mike
À : Alice
« Je vais commencer à croire que tu es morte. »


J’ai l’impression que lui non plus n’a pas la patience comme l’une de ses plus grandes qualités. Je lui répondis rapidement que j’arriverai dans quelques minutes, le temps de mettre un petit cardigan au cas où il ferait froid et de prévenir mes parents de mon départ. Le parc n’était qu’à quelques rues de chez moi, je me rendis ainsi très facilement à destination. Mike m’attendait sur un banc. J’allai le rejoindre, impatiente d’avoir des explications :
« Hey Mike !
— Alice ! Enfin, tu en as pris du temps.
— Je mange de façon civilisée, tu sauras. Bon, je n’en peux plus, raconte-moi tout.
— D’accord… Tu te souviens de mon père?
— Eh bien, non. Tu ne m’en as jamais parlé. J’ai uniquement su qu’il avait quitté ta mère avant ta naissance. Dis-je très intriguée par le fait que son père ait un rapport avec cette histoire.
— Déjà, avant même que ma mère soit enceinte, elle n’était pas dans un très bon état financier, mais mon père lui permettait de faire balancer ses comptes et de subsister à ses besoins. Ensemble, il avait prévu avoir un enfant. Enchantée par cette nouvelle, ma mère accepta et quelques mois plus tard, elle tomba enceinte. Tout se passait bien, jusqu’à ce qu’ils aillent à leur deuxième échographie. L’échographiste leur annonça qu’ils allaient être parents de jumeaux. Mon père était loin d’être aux anges, il savait très bien qu’il n’avait pas les moyens de subvenir aux besoins de deux enfants, alors comme un lâche, il abandonna ma mère au milieu de sa grossesse.
— Quel imbécile! Lançai-je, surprise par cette nouvelle.
— Laisse-moi finir. Ma mère voulut se faire avorter à la suite de cet événement. Elle savait qu’elle ne pourrait pas vivre avec deux enfants sur les bras. Toutefois, le médecin lui annonça qu’il était trop tard pour un avortement et qu’elle devra mener cette grossesse à terme. Révolté par ceci, elle rappela mon père et ils conclurent un marché. À la naissance, mon père devra vivre avec l’un des jumeaux et elle gardera l’autre. Bref, c’est pour cette raison que je n’ai ni connu mon père ni l’existence de Kyle.
— Pourquoi est-il revenu à Dorchester?
— Cet été, mon père a vécu un ACV dont il n'a pas survécu. Kyle n’avait nulle part où aller. Il était écrit sur le testament qu’il était obliger d'aller vivre chez sa mère s'il n'était pas majeur. »

C’est à ce moment que je regardai attentivement ses yeux. Ils étaient rouges et bouffis sous l’effet des larmes. Stupéfaite, je ne dis rien, je le pris dans mes bras pour le consoler. La nuit tomba rapidement, je lui proposai encore une fois de venir chez moi. Cette fois-ci, il accepta. Par contre, il devait aller chez lui avant pour se prendre du linge et son sac de cours pour le lendemain. Arrivée devant chez lui, je m’assis sur la bordure du trottoir longeant sa maison et il rentra seul. Cinq minutes plus tard, je reçus un message sur mon téléphone :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« J’ai un empêchement, je ne peux pas venir. »


Qu’est-ce qui lui prend? Je flâne à deux pas de sa porte et il n’ose même pas se pointer pour me le dire en face? Enragée, je remets mon téléphone dans ma poche et je pars. Comment ose-t-il me laisser en plan comme ça? Après quelques mètres, mon téléphone se remit à vibrer :

Un nouveau message

De : Mike
À : Alice
« Je ne serai pas à l’école le restant de la semaine. Naya te tiendra compagnie. »

 

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.

_________________
À la folie, pas du tout - Chapitre II en ligne hihi 
À la folie, pas du tout ZoLEdAyLwi
merci Rosa ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMer 17 Juil 2013 - 9:25
O_o On en sait plus sur Kyle mais la fin de ce chapitre me donne envie de savoir la suite. Smile
Continue comme ça !

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

À la folie, pas du tout Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayrine
Mayrine
Messages : 214
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 18
Localisation : Affalée dans mon canapé devant l'écran de mon ordi portable.

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMer 17 Juil 2013 - 9:35
Haaaa, il me tarde de savoir se que cache Mike. :3
Très bon chapitre ! Je veux la suite. <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lé@
Lé@
Messages : 103
Date d'inscription : 14/07/2013
Age : 18
Localisation : Devant mon ordi !

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMer 17 Juil 2013 - 14:01
Je suis épatée ! Ton livre est captivant et agréable à lire ! Bravo Zouue, de plus, je n'aie trouvé quoi que se soit à corriger. Surprised 

_________________

L'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fashionclothiing.blogspot.fr
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyJeu 18 Juil 2013 - 16:56
Ah j'adore ! On en apprend de plus en plus... Vite la suite ! Vite la suite !

_________________
 
"L'espionne qui m'aimait"
Chapitre 2

Miss
La suite est là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyando
Hyando
Messages : 11
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 23
Localisation : Dans les méandres de mon subconscient

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout EmptyMar 13 Aoû 2013 - 20:44
J'adore ton texte, franchement, on arrive bien à se mettre dans la peau du personnage, et l'intrigue est bien mené, je serais très curieux de savoir la suite ^^
Moi qui habituellement n'est pas friand de ce genre d'histoire, tu m'as fait changé d'avis Wink
Pour un peu, on dirait que le début est du vécu, vu la façon dont il décrit avec justesse les sentiments amoureux ^^

Trois petites remarques cependant :

-Dans le chapitre 1, deuxième paragraphe :
"Je pris une douche froide, question de rester éveillé, m’essuyai et alla à la cuisine."
Je ne sais pas si c'est une expression québécoise, auquel cas ne fais pas attention à ma remarque, mais sinon, "histoire de..." est plus approprié comme expression ^^

-Dans le chapitre 1, troisième paragraphe :
"7h30, j’alla m’habiller, [...]"
C'est "j'allai" ;)Les temps du passé sont d'une fourberie... c'est pour ça que j'écris la plupart de mes nouvelles au présent, surtout quand elles sont à la première personne ^^

-Chapitre 2, fin du paragraphe 9 :
"— Cet été, mon père a vécu un ACV dont il n'a pas survécu."
Deux remarques : la répétition du terme "vécu" fait un peu redondant, d'autant que le premier n'est pas approprié, on ne vit pas une attaque cardiaque ou cérébrale, on la subit. Il faudrait reformuler ta phrase.
Ensuite, mais là c'est plus technique, ce n'est pas un "ACV", mais un "AVC" (attaque vasculaire cérébrale). Bon, le premier n'est pas faux, mais il est trop ambigüe, il désigne plusieurs types d'arrêt (cardiaque, cérébrale et pulmonaire), et est donc très peu employé ^^'

Voili voilou, en espérant avoir pu t'être utile, et en te souhaitant bon courage pour la suite de ta nouvelle !

_________________
Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

À la folie, pas du tout Empty
MessageSujet: Re: À la folie, pas du tout   À la folie, pas du tout Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

À la folie, pas du tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TriArtis] A la folie...pas du tout (collectif)
» [Collectif] A la folie... pas du tout
» quelques sites, un peu de tout, à trier
» ... tout augmente !!!
» [AIDE] Mon HD redémarre tout seul !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write Hope :: 
Créations
 :: En cours
-