AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'espionne qui m'aimait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. EmptyJeu 18 Juil 2013 - 0:56
Bonsoir ! Voici ma dernière création, en cours d'écriture. 
Bonne lecture. 

Chapitre 1

L'espionne qui m'aimait


Prologue


    _ A la fenêtre d'une maison, on peut observer bien des choses. Un couple épanouie ou une famille heureuse... Dans une famille heureuse, il y a les enfants qui rêvent des parcs d'attractions, des vacances, de voyages, des moments qui sont - toujours - heureux. Pour ce bonheur, les parents font des sorties avec les enfants. Ils rient, ils sourient. Une famille ce n'est que du bonheur. 
        Les enfants grandissent et étant plus grands, les sorties se font avec les amis, ils s'amusent, ça rend tellement heureux des amis. Ça donne pleins de souvenirs. Ça provoque des fous-rires les amis. Dans ces amis, il y a la personne qu'on aimera.
         Puis encore une étape de la vie passe. On vit dans le premier appartement avec son amour. Mon dieu, que c'est beau la vie en couple. Cette personne avec laquelle vous partager tout. Celle qui fait battre votre cœur. Cette personne est belle et vous donne des ailes. Vous la prenez dans vos bras, vous lui faites des bisous. Vous la chérissez. Vous faites l'amour partout. Dans la chambre, sur le canapé du salon, la table de la cuisine, le carrelage de la salle de bain, le tapis dans l'entrée. Et même, lors d'un weekend chez les parents, vous faites l'amour sur leur lit, juste pour rigoler. Mais quel bonheur de voir l'autre comblé.
         Et puis, nouvelle étape, la grossesse. Vous partagez tous les moments clefs de cette période. Un nouveau logement, plus grand. Une échographie, puis deux... Le grand jour arrive, la naissance. Quel bonheur, quel émerveillement.
            Mince, le mariage a été oublié ! Une robe blanche, un smoking, un prêtre et la famille. C'est l'un des plus beau jour de votre vie. Une vie heureuse...
        Un deuxième enfant, puis un troisième. Le bonheur continue. Vous les emmenez en voyage, ils sont si heureux. Ils grandissent et comme vous, ils fondent une famille. Ils vous rendent visite. Les petits-enfants vous rendent heureux.
           A la fenêtre d'une maison, on peut voir une famille, des grands-parents aux enfants, transpirant la joie de vivre. Mais toi, Tina, tu n'es pas née pour ça.
         _ Je m'en fiche. Et j'espère que la mort sera présente dans ta cellule !

 
Ps : Sur papier, ça faisait plus long...
Ps2: Merci à Joy pour la mise en page !


Dernière édition par Myova le Jeu 5 Sep 2013 - 13:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Re: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. EmptyJeu 18 Juil 2013 - 11:41
Le début est doux, j'aime beaucoup, on se laisse aller aux différentes étapes de la vie, toutes décrites comme heureuses, ça me fait étrange de ne pas voir par exemple les moments difficiles qui arrivent parfois dans une vie. Mais une fois que j'ai lu les dernières lignes de ton prologue, je me suis dit que c'était super bien choisi, ça donne un contraste avec le début du prologue, j'aime beaucoup. Les dernières lignes, je ne m'y attendais pas du tout, j'aime énormément et j'espère voir bientôt comment tu vas tourner tout ça. Parce que la dernière phrase quoi... J'adore. Et puis le titre est intrigant aussi. Smile
Bref, continue comme ça !

Pour la longueur, je trouve que ça va. Smile



_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

L'espionne qui m'aimait. Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Re: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. EmptyJeu 18 Juil 2013 - 11:58
Merci ! Very Happy

Ps1 : Oui moi aussi *_* c'est beau la campagne hein ? !
Ps2: J'veux bien s'il te plait Very Happy

_________________
 
"L'espionne qui m'aimait"
Chapitre 2

Miss
La suite est là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Chapitre 1.   L'espionne qui m'aimait. EmptyJeu 18 Juil 2013 - 15:52
Je suis trop pressée de mettre la suite en ligne !

L'espionne qui m'aimait


Chapitre 1


                Je m’appelle Tina et j’ai 18 ans. Je viens de terminer une formation un peu spéciale. Une formation de tueuse. En haut, ils disent espion mais j’ai compris qu’on tuait plus qu’on espionnait. J’ai été choisi pour ça et cela ne me déplait pas du tout. Mes parents étaient flics et ils sont morts, tués par un groupe de terroriste, lors de ma cinquième année. J’étais à la garderie de l’école, lorsqu’au lieu de ma mère, c’est un homme en costume noir qui est venu me récupérer. Et hop, début de formation. Au commencement, c’était simplement combat à mains nus, techniques d’analyses de situations et espionnage.
                J’ai fait mon premier pas sur le terrain à dix ans. Les services secrets traquaient un réseau de pédophilie. Ca a été un succès. Apparemment, j’en aurai même castré un. Et j’ai, ensuite, enchaîné de genre de petites missions jusqu’à quatorze ans. Le jour de mon quinzième anniversaire, j’ai eu le droit à mon premier 9mm. Je n’avais que le droit de blesser.
                Et enfin, maintenant, j’ai le droit de tuer. Et de conduire ! Très important, cela veut dire que je peux enfin faire des missions seule. J’attends avec impatience ma première mission en tant que professionnelle de la mort.
                En attendant, je vais me promener. Comme je n’ai pas d’amis, c’est cinéma en solitaire. Mais je m’en fiche, car j’a appris que les meilleurs amis pouvaient être les pires ennemis.
                Mon premier reflexe, dans le hall de cinéma, c’est de regarder tout le monde. De les analyser. Il y a une bande de copine hystériques à l’idée de voir le dernier film le dernier film de Robert Pattinson, un vieux couple venu pour la séance « Remember » qui diffuse Les Temps Modernes de Charlie Chaplin. Il y a aussi une bande de pote avec leurs copines venus pour le dernier 007. Tiens, c’est mon secteur James Bond. Je vais aller voir ça. Et Enfin, il y a un petit brun, à l’évidence tout fin mais… quelque chose cloche. Dans son dos, il y a un truc… Je prends ma place et me dirige vers la salle numéro quinze.
                Le brun demande l’attention de tout le monde. Je le savais, il était trop bizarre. Petit discours sur le monde c’est nulle, on est tous mauvais… Oh, oh, je crois qu’il va se suicider. « C’est pourquoi, vous allez tous mourir ! Avec moi ! ». Ah non ! Je ne suis pas d’accord ! Je viens tout juste d’être majeur !
- Si tu veux mourir, n'embarque pas les autres avec toi !
- Tais-toi ! Je fais ce que je veux!
 
                Il sort un magnum 357 et le pointe sur moi. Une fille hurle. De sa main gauche, il ouvre sa veste et nous montre la bombe artisanale qui s’est attaché.
- Je vais tous vous faire sauter!
- Mais, pourquoi ?
- Tais-toi ! Tais-toi je t'ai dit ou je tire!
- Essaie !
 
                Oui, je provoque… Il enlève la sécurité de son arme, enclenche la minuterie de sa bombe et veut appuyer sur la gâchette mais… il n’est pas assez rapide, mon arme sortie, je lui envoie une balle entre les deux yeux. Je suis assez fière, je vise bien.
                Certaines filles pleurent. Je m’avance vers le corps. Une bombe très simple à stopper. Quelle idée de mettre un fil bleu et un fil rouge… n’importe qui aurait pu la désamorcer.
                La police arrive suivie d’ambulances. Moi, je pars. Je rentre chez moi. Je me sens légèrement bizarre. J’ai fait comme j’ai appris. Je n’ai pas réfléchi, j’ai visé et BAM, c’était fini… Le souffle, lui, l’a quitté. La vie s’en va si vite ! Oui, il voulait tuer. C’était lui ou les autres mais c’est moi qui l’ai tué. Ce sont mes mains qui lui ont ôté la vie !  Des mains qui sont maintenant pleines de sang !


Dernière édition par Myova le Lun 16 Sep 2013 - 7:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Chapitre 2   L'espionne qui m'aimait. EmptyDim 1 Sep 2013 - 22:04

L'espionne qui m'aimait


Chapitre 2



    Je vais dans ma salle de bain et me regarde dans le miroir. Tuer c’est si simple en fait… Il faut que j’enlève ce sang de mes mains ! Je frotte et frotte encore.
- C’est toujours dur la première foi.
- Max.
- Comment tu te sens ?
- Comme si tout avait été écrit à l’avance. Je l’ai vu, j’ai su que je devais le tuer.
- L’entrainement a porté ses fruits.

    Je le regarde à travers le miroir. Il a le regard dur et je ne l’ai jamais vu sourire. Max est l’homme qui est venu me chercher. C’est aussi lui qui m’a formée. J’ai été choisi car je n’avais pas de famille. Ni grands parents, ni oncle, ni tante. Je n’ai donc rien à perdre. Etant jeune, je n’ai aucune attache, sauf un peu avec Max. Il me connait par cœur. C’est comme s’il m’avait élevé. Il me dit de me reposer et qu’on en reparlera plus tard.
    Il part. Il a la classe quand même. Costume noir, cravate et lunettes noires, il me fait penser à Will Smith dans Men In Black. Je referme la porte de la salle de bain et me déshabille. Je fais couler l’eau dans ma baignoire et m’allonge. Je ferme les yeux. Je revois encore son regard lorsque la balle s’est plantée dans sa tête. Il avait raté sa vie et il a raté sa mort. Il voulait mourir en martyr et il est mort comme ça. D’un coup.
    Je rouvre les yeux seulement lorsque je me rends compte que j’ai glissé au point d’être sous l’eau.
    Je me blottis dans mon peignoir en soie. J’allume la télé, ouvre le frigidaire et me prend une canette de soda light. Régime oblige. Aux infos, ils parlent de ce qui s’est passé au cinéma. C’est chouette, on parle de moi en « sauveuse anonyme ». «  Pour la patrie », et oui, je suis formater à sauver ma patrie, et j’en suis fière.
    Il n’est que 20h et je me sens épuisée, bien que je n’ai rien fait.



    La porte d’entrée claque. Je regarde l’heure, sept heure trente. Je crois que je me suis endormie… Je me lève et, sur le guéridon, dans l’entrée, une lettre à mon nom. Ca vient de là haut. Ils me félicitent pour hier et m’envoient à Séville pour ma première mission. Billet d’avion, aller simple. But : espionnage simple, savoir ce que manigance un certain Florian BOLTON, riche entrepreneur, suspecté de vouloir mener des actions terroristes. Mon vol est dans deux heures, des vêtements sont déjà sur place. Mon « collègue » aussi. J’ai une chambre à l’hôtel Alfonso XIII où aura lieu, ce soir, une réception organisée par ce Mr BOLTON.
    Je m’habille et vais dans la rue. Moi qui espérais conduire une voiture de luxe… Une Alpha Roméo MITO… Super…
    Prendre l’avion en première classe, c’est sympa pas. Le champagne à je-ne-sais-combien aussi !



    Dans l’aéroport, un garçon à lunette noires m’attrape le poignet. Je manque de l’envoyer valser.
- Tina ?
- Non.
- Voici notre couverture, nous sommes de jeunes frère et sœur venant d’hériter de la fortune de notre défunt père.

_________________
 
"L'espionne qui m'aimait"
Chapitre 2

Miss
La suite est là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy
Joy
Messages : 147
Date d'inscription : 28/06/2013
Age : 21
Localisation : Vers la dune du Pyla. Aquitaine, inculte. u_u

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Re: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. EmptyMar 10 Sep 2013 - 19:13
Haaan ! Les choses vont commencer à y aller ! Déjà que le premier chapitre nous fait rentrer en plein dedans, le deuxième chapitre est plus calme, mais annonce une suite d'autant plus palpitante. J'aime, j'adore, j'adhère !
Juste de petites fautes par-ci par-là comme avec l'accord avec le sujet féminin "J’ai été choisie" et ici un participe passé au lieu d'un infinitif "je suis formater → formatée". Smile Voili voilou, continue comme ça en tout cas !

_________________

Joy
Like a shell upon a beach
Just another pretty piece
It was difficult to see
But you picked me
Yeah, you picked me

L'espionne qui m'aimait. Epfcnh10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myova
Myova
Messages : 71
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 23
Localisation : Bordeaux (ou plutôt la campagne profonde à côté)

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Re: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. EmptyMar 10 Sep 2013 - 20:11
OH GOD ! Merci pour la correction, sur papier je ne les ai même pas faites ces fautes è_é.

_________________
 
"L'espionne qui m'aimait"
Chapitre 2

Miss
La suite est là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

L'espionne qui m'aimait. Empty
MessageSujet: Re: L'espionne qui m'aimait.   L'espionne qui m'aimait. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

L'espionne qui m'aimait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [King, Stephen] La petite fille qui aimait Tom Gordon
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TOM GORDON de Stephen King
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT LA LUMIERE de Cyril Massarotto
» [Donleavy, J.P.] La dame qui aimait les toilettes propres
» [Hooper, Mary] Espionne de Sa Majesté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write Hope :: 
Créations
 :: En cours
-